Choisir sa perruque

15
13224

Outre le maquillage, une transformation réussie passe également par le port d’une perruque. Un carré plongeant ou une crinière démesurée féminisent beaucoup, c’est évident. Mais quand on débarque dans l’univers du travestissement, le choix d’une moumoute peut sembler aussi compliqué que statut relationnel de Facebook. Vous ne voyez pas le rapport avec la choucroute, ce n’est pas grave. Mais pour en porter une, justement, il existe quelques petites astuces que je m’empresse de vous donner ainsi que des pièges à éviter. À vos peignes !

Article publié le 29 décembre 2011 et mis à jour le 03 octobre 2013.

 

La meilleure perruque : vos propres cheveux

Je la trouve plutôt cool, Nina avant sa transformation en Super Saiyajin.
Je la trouve plutôt cool, Nina avant sa transformation en Super Saiyajin.

Tout d’abord, une perruque n’est pas une obligation (à moins de perdre ses cheveux mais c’est une toute autre histoire). Des tas de filles ont les cheveux courts et les portent très bien, surtout avec des créoles. N’est-ce pas, Cristina ? Il est également possible, pour les plus patiente, de laisser pousser ses cheveux mais n’espérez pas faire des tresses au bout de trois mois. Il faudra passer par plusieurs phases distinctes, dont la phase Playmobil puis la phase Mike Brant avant d’arriver à un résultat intéressant. Ceci dit, même avec une belle longueur de cheveux, rien n’empêche de porter une perruque pour changer de couleur, pour essayer une nouvelle coupe ou pour améliorer un look.

Cheveux naturels ou synthétiques ?

Si vous n’avez pas le courage, pas l’envie ou pas la possibilité de laisser pousser votre ensemble capillaire, il vous faudra une perruque. La première question est de savoir si vous allez investir dans une moumoute synthétique ou à base de cheveux naturels. Si votre budget est limité, la question ne se pose pas puisqu’une perruque synthétique est alors tout indiquée pour vous, très cher ami. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’une perruque en fibre naturelle répond forcément plus à vos attentes qu’une synthétique.

  • La perruque synthétique présente les avantage d’être plus accessible au niveau des prix (il est donc très facile de s’offrir plusieurs coiffures), plus facile à entretenir et elle se déforme moins.
  • La perruque en fibre naturelle, en revanche, est plus crédible car faite avec de vrais cheveux (même si les synthétiques sont également très réussies) mais elle demande d’être recoiffée à chaque lavage. Elle est également plus résistante. La solidité du cheveu humain est tout simplement hallucinante.

Pour avoir essayé les deux types de perruques, je dois reconnaître aux cheveux en fibre naturelle beaucoup plus de réalisme et de souplesse. Elles sont vraiment agréables à coiffer et à porter. Mais l’investissement est fatalement plus élevé. L’addition peut se compter en plusieurs centaines d’euros, ce qui n’est pas rien. Dans l’ensemble, j’ai tendance à conseiller aux travestis de choisir une perruque synthétique, surtout pour débuter. Au moins, si elle ne vous convient pas du tout, cela n’aura pas représenté un investissement trop élevé. Mais c’est à vous de faire votre sélection, après tout.

synthetique_ou_naturelle
L’une de ces perruques est en cheveux synthétiques. L’autre est en cheveux naturels. Saurez-vous les distinguer ?

Où trouver des perruques pas chères ?

Quant à savoir où vous acheter votre perruque, je suis certain que vous trouverez des tonnes, que dis-je, des centaines de tonnes de sites qui en proposent. Bien évidemment, le meilleur conseil que je puisse vous donner est xDressing.fr sur lequel j’ai tenté de proposer une sélection variée. Il y en a pour différentes bourses (de 12,20€ à 44,10€, ce qui reste très accessible), de différentes longueurs et pour différentes tranches d’âge. L’envoi est rapide, discret, sécurisé et… Pardon ? Ha, on me souffle dans l’oreillette que ce n’est pas le moment de faire de l’auto-promotion.

Par ici les perruques : http://xdressing.fr/index.php?id_category=7&controller=category
Par ici les perruques : clic, clic, clic !

Mais cet article se veut objectif, et je vous conseille de jeter un œil à, pèle-mêle, New Mee, Peruk.fr, Paula Young, Wig Store UKWig.com ou encore le très concurrentiel Light in the Box. Concernant ce dernier, je vous mets en garde, néanmoins, sur les frais de douane. Le transporteur vous réclamera systématiquement la TVA et les frais de dossiers associés à l’arrivée de votre paquet ! Ajoutez une bonne quinzaine d’euros aux prix affichés si vous ne voulez pas de mauvaise surprise.

À éviter, néanmoins : les espèces de moumoutes à 5KR (soit 10€) des magasins de fête (Center Fête et compagnie) plus prévues pour un délire d’une soirée au cours de la fête à la saucisse, ainsi que les sex-shops, qui proposent plus des coiffures de porn star à des prix exorbitants que de véritables coiffures…

D’ailleurs, nombreux sont les magasins à proposer des perruques synthétiques mine de rien pas données. Si je ne discute pas la qualité d’une perruque synthétique de New Mee, je ne peux m’empêcher de penser que la qualité n’est pas beaucoup meilleure que chez certains exportateurs asiatiques, pour un prix cinq à six fois plus élevé, sans compter que pour ce genre de produit, il n’y a pas de retour possible donc pas vraiment le droit à l’erreur…

La Chine premier exportateur mondial

Avec du charme de santé.

On me pose souvent la question de la qualité des perruques chinoises que l’on trouve sur un célèbre site de ventes aux enchères. En ce qui me concerne, j’ai beaucoup acheté de perruques en Chine ! Non, je ne suis jamais allé en Chine, même si une lune de miel avec Olga à longer la Grande Muraille me fait rêver au plus haut point. Pour être plus précis, je les commande sur eBay. Je n’aime pas faire de la publicité pour ce site que je n’ai pas dans le cœur (mais alors pas du tout !), mais de nombreux vendeurs chinois proposent des perruques à des prix écrasant toute concurrence et ils vous offrent à chaque fois une paire de boucles d’oreilles.

Il suffit de chercher perruque ou wig sur le moteur de recherche du site et là, ouvrez grands vos yeux ébahis plein de résidus de mascara. Des dizaines, des centaines, des milliers de perruques brunes, bouclées, blondes, longues, lisses, à frange, mi-courtes, rousses et tout ce que vous désirez, à portée de clics. Pour 10KR (soit 20€), vous pouvez acquérir une très jolie perruque frais de port compris ! La magie de l’industrie chinoise et d’un PIB par habitant au plus bas… Mais là n’est pas le sujet.

La qualité, donc. Et bien sachez que c’est extrêmement variable d’une perruque à l’autre. Il m’est arrivé de tomber sur de vraies perles avec des perruques très chouettes, mais aussi sur des chiens morts, comme on dit dans le milieu. Des trucs incoiffables, hyper mal coupés, emmêlés comme le chou d’une choucroute… Vraiment, ça dépend et il est difficile de se fier aux photos. Bon, le risque n’est pas énorme car au pire, c’est une perte de quelques euros. Mais c’est toujours décevant après une longue attente.

Car là où le bât blesse, c’est qu’il faut souvent attendre deux semaines à un mois environ. À ce prix, vous vous doutez bien que la perruque n’arrive pas chez vous en jet privé livrée par la main gantée de Xi Jinping himself. Il arrive parfois que le paquet n’arrive tout simplement pas, il n’y a de toute façon pas de suivi.

Quelques conseils pour un meilleur passing

Pour choisir la perruque qui vous correspond, il y a quelques petites règles de rien du tout à prendre en compte. Pour être crédible, optez pour une couleur qui ressemble à votre couleur naturelle. En effet, si par le plus grand des hasards, votre perruque se décale, ne serait-ce que de quelques centimètres, vos mèches blondes laisseront apparaître vos pattes brunes le long de vos tempes. Il n’y a pas mieux, comme élément de distanciation. Bien évidemment, quand vous vous serez habitué(e) à cet accessoire faussement capillaire, vous pouvez tenter toutes les couleurs qui vous tentent, mais n’oubliez pas qu’une perruque dont la teinte est différente de vos sourcils peut également poser problème.

IMG_0889
Si je vous écris qu’il ne s’agit pas de ma couleur naturelle, vous me croyez ?

N’oubliez jamais de mettre votre filet à cheveux sous votre perruque pour éviter qu’une mèche trop baladeuse ne s’échappe, également, c’est pas mal non plus dans le genre fake. Enfin, choisissez quelque chose qui vous plaît vraiment, mais sachez qu’il peut-être difficile, au début, de coiffer (et de supporter !) une perruque trop longue. Entre les mèches qui chatouillent les yeux oui qui se collent au gloss, ça peut vite être énervant. Faites-vous la main (ou le crâne) avec une longueur convenable, pour commencer plus facilement. Pour le filet, j’avais enregistré un courte vidéo qui montre les différentes étapes de l’enfilage, si je puis dire :

Il faut ensuite positionner correctement votre perruque. Et çà tombe bien car Nina a réalisé un article et une vidéo dédiée à ce sujet : Comment mettre une perruque.

Pour la coiffer, rien de plus simple, mais faites bien attention à ne pas l’abîmer. Assurez-vous qu’elle soit bien sèche avant de la coiffer. D’ailleurs, contrairement à un peignage traditionnel, au lieu d’appuyer sur vos cheveux avec votre brosse, il est plus efficace et moins ravageur de tirer les mèches vers l’extérieur et de coiffer de cette façon. Veillez à ce que votre brosse soit antistatique ou le peigne très large.

L’entretien de la perruque

Shampoing pour perruque Probel
Probel : shampoing pour perruque

L’entretien de la perruque synthétique n’est pas compliqué non plus. Il suffit de verser de l’eau froide (jamais chaude !) dans une bassine et d’y ajouter un peu de shampoing. En l’occurrence, il faut un shampoing spécifique comme le Probel, par exemple. Laissez-la quinze minutes dans l’eau (en frottant légèrement, en essayant de ne pas tout emmêler… Et pas besoin de passer quinze minutes à frotter, non plus) puis videz votre bassine. Laissez alors tremper quinze minutes la moumoute dans l’eau claire. Après quoi, laissez sécher tout ça sans la coiffer pour ne surtout pas l’abîmer. Attendez bien qu’elle soit sèche avant de la recoiffer, j’insiste. Quant à son rangement, si vous le pouvez, posez-la sur une mannequin. Sinon, pliez-la très soigneusement. Dans un cas comme dans l’autre, prenez la peine de la recouvrir de son filet de protection et, quoiqu’il en soit, ne la jetez pas en boule au fond d’un tiroir !

Il y a bien évidemment beaucoup plus à dire sur les perruques, mais c’est déjà un bon début. Il vous revient ensuite d’essayer et de porter ce qui vous semble le plus adapté à votre visage. Pour cela, je vous invite à consulter les excellents articles de Nina concernant les coupes adaptées à votre morphologie : première et seconde partie. Voyez-vous, sans dépenser une fortune, on peut trouver des tas de jolies choses. Le plus sympa est tout de même de laisser pousser votre crinière, ce qui ouvre une toute nouvelle dimension de coiffures, de tresses et de brossage ! Mais la perruque reste toujours le plus simple pour changer de look en un enfilage et un coup de peigne…

IN WIG WE TRUST!
IN WIG WE TRUST!

Bisous !

15 commentaires

  1. C’est vrai que c’est hallucinant tout ce qu’il y a comme choix sur e-bay, avec des styles superbes pour pas cher. J’y avais jamais pensé. Bravo aussi pour tes conseils car il est vrai que ce n’est pas un achat si facile qu’il en a l’air. Je me suis d’ailleurs plantée sur ma dernière acquisition soigneusement étudiée alors que la première que j’avait achetée presque au hasard était magnifique.
    Tu veux pas ouvrir un cabinet de coaching ?

  2. Article vraiment intéressant encore une fois, avec d’excellente astuce.
    Par contre, à savoir que sur Light in the Box il y a des frais caché, les frais de douane, car j’ai déjà acheté une robe chez eux avec un surplus de 15 euros en frais de douane.
    Autres chose, je pense que toute les perruques ne conviennent pas sur une personne. En effet, en fonction de la forme du visage on ne peut pas tout ce permettre. A voir sur ce lien pour les explication sur le choix de la coiffure et du maquillage en fonction de son visage : http://www.maquillage.com/maquillage/maquillage.php?id=3&page=imperfections

    • Coucou 🙂 !

      Merci pour tes informations.

      En ce qui concerne les frais de douane, malheureusement c’est la roulette russe. Du moment que tu commandes hors-UE, ça peut te tomber dessus… Il ne faut jamais oublier ce léger détail, c’est sûr 🙂 !

  3. Quelques remarques / conseils donnés par un visagiste de chez Any d’Avray :

    – sauf si elle est en cheveux naturel, une perruque synthétique ne se coiffe surtout pas mais se secoue, les cheveux étant prévu pour se mettre en place (mémoire), et cela donne du volume et du mouvement. Une perruque synthétique coiffée ne fait pas naturelle du tout car « figée ». Et pas besoin de peigne dans son sac à main, elle se coiffe avec ses doigts, à la manière d’un chien qui se gratte, au niveau de l’arriere des oreilles (pour le volume).

    – A préciser aussi qu’une perruque de qualité ne se lave qu’une fois tous les 40 usages, autant dire jamais vu l’usage que nous en faisons. Il suffit de bien l’aérer après usage. Donc pas besoin d’utiliser un produit spécial, un shampoing ultra doux avec de l’eau froide suffit.

    – Et qu’une durée de vie de 7 à 8 ans est tout à fait possible. Donc n’hésitez pas à investir dans un produit de qualité accompagné des conseils d’un visagiste, qui au passage, vous ajustera la longueur des mèches devant pour plus de réalisme,

    – vous pouvez tout à fait utiliser une perruque différente de votre couleur naturelle en utilisant des colorations temporaires (pulvérisateur ou mascara à cheveux, 6 euros environ – cf (cf http://www.laboutiqueducoiffeur.com/mascara-ton-ton-15g,fr-3609.html) par exemple) qui partent au prochain shampoing. Cela vous permet d’éviter le filet. Il est préférable d’avoir les mèches haut sur le front mélangées avec vos cheveux naturels pour plus de naturels justement.

    – justement, pour plus de réalisme, la perruque se porte sans filet et haut sur le front en mélangeant vrai et faux cheveux en haut. vous devez vous habituer à cette sensation qu’elle ne va pas tenir (en fait, bien serrée elle ne bouge pas).

    – pour les porteurs de lunettes comme moi, s’assurer que les branches soient bien à cheval entre des mèches de la perruque (des mèches en dessous et des mèches au dessus),

    – notre visage étant plutôt masculin :), il est préférable d’opter pour une coupe garçon manqué et donc préférez le mi-court ou le court et évitez les coupes féminines longues. Sans compter la chaleur et le manque d’aisance qui vont compliquer votre fluidité.

    – vérifier, si possible, que l’implantation des cheveux ne pars pas uniquement du sommet de la perruque mais est bien répartie sur la totalité de la perruque. Ça change tout en terme de réalisme de perruque et explique les prix à 20 ou 30 € de certaines coiffes « au carré ».

    – vu la taille de nos cranes de mecs, nous n’avons pas besoin des attaches arrières de serrage ; il est donc opportun de les couper définitivement pour être plus à l’aise :).

    Je vous conseille Any d’Avray, la boutique à Paris qui se trouve au 25 rue Danielle Casanova à Paris. Facile à trouver, à quelques encablures du RER-A Opéra (ou Station de métro Pyramides – Ligne 1). Téléphone : 01.42.60.21.42, en précisant bien que c’est pour des Perruques Femmes pour ne pas se retrouver au magasin homme qui se trouve au 26 … et en demandant Fabrice, un visagiste extrêmement compétent et patient !

    J’ai mis des photos sur mes albums photos FB du 24 et 27 aout (cf https://www.facebook.com/julie.mas/photos), vous pouvez comparer le résultat avec mes perruques chinoises précédentes … y a pas photo du tout … investissement que je ne regrette pas, à comparer à ce que l’on est capable de dépenser en make up …

    @+

  4. J’ai oublié de préciser : pour les sourcils, il suffit d’acheter un crayon à sourcils dans la teinte de votre coiffure et d’estomper avec le pinceau intégré. Donc là aussi, pas besoin de vous refuser une couleur de perruque éloignée de vos sourcils, il suffit de les colorer.

  5. je me suis acheter une perruque a 0,01 centime + 14 euros de frai de port a HONG KONG ! GENIALE , tout simplement GENIALE , on dirait une vrai , elle est douce et j’ai eu le droit a 2 cadeau avec !

  6. bonjour,
    pour savoir quelle tête on peut avoir avec une perruque ,avoir une idée de la couleur ,de la longueur qui peut nous convenir il existe des sites de « coiffures virtuelles « ,vous y mettez votre photo et vous pouvez essayer tout types de coiffures et aussi si vous voulez avoir un souvenir ou simplement avoir un modèle pour effectuer votre achat vous pouvez l’imprimer
    en espérant que ça puisse rendre service
    Amicalement Chantal

    • Coucou, Chantal. Je trouve que c’est une bonne idée pour imaginer une perruque… Mais avec de vrais cheveux, ils ne poussent pas toujours comme il faudrait. Par exemple, j’ai des cheveux très fins et raides, ce qui est un vrai calvaire pour réaliser certaines coiffures 😉 !

      N’hésite pas à donner les adresses des sites en question, ceci dit !

Répondre