Comment être photogénique : les conseils pour réussir vos portraits

39
24726

Julien a déjà réalisé un article sur l’histoire d’amour entre les travestis et la photographie. Je ne vais absolument pas m’attarder sur le sujet, car tout a déjà été dit. Mon but ici est de vous donner les clés pour améliorer vos clichés, pour être photogénique et fier(e) de votre travestissement. Contrairement aux stars d’Hollywood, ce n’est pas inné d’avoir le bon sourire, d’être toujours sous son meilleur profil et d’être parfaitement à l’aise dans n’importe quelle situation. Et nous n’avons pas forcément un photographe professionnel sous la main qui sait maîtriser la lumière, l’environnement et vos poils d’aisselles (NDJ : sauf Emma qui a Charly). Pas d’inquiétude, la suite de cet article va faire de vous une star.

// ]]>

1. Avoir le vrai sourire

Un sourire forcé n’est pas ce qu’il y a de plus flatteur. Alors oubliez les « Cheese! » et « Ouistiti ! », mais entraînez-vous devant un miroir à trouver votre plus beau sourire, celui qui sera le plus naturel et mettra votre visage en valeur. Faire semblant de rire est une bonne solution, en imaginant une chose drôle ou une situation heureuse. Et au final, on peut observer sur les photos de stars que les plus beaux sourires ne sont pas les plus timides avec les lèvres serrées, ni les sourires forcés qui dévoilent les deux rangés de dents. Ce sont les sourires simples et efficaces qui exhibent juste les dents du haut.

C’est vrai que je fais souvent le même sourire, mais je pense qu'il passe plutôt bien.
C’est vrai que je fais souvent le même sourire, mais je pense qu’il passe plutôt bien.

2. La bonne position du visage

Vous remarquerez que la plupart des selfies sont prises avec un smartphone placé plus haut que le visage. La raison est simple : le double menton disparaît, le bas du visage est affiné, les cernes sont grandement atténués par l’éclairage et le regard est plus captivant. Bien sûr, je ne vous encourage pas à prendre ce genre de photo devenue beaucoup trop banale, mais à réfléchir à votre meilleur profil de visage. La première astuce à faire est de redresser la tête et, à la manière du selfie, votre double menton et vos cernes disparaissent alors ou, au moins, sont atténués. Essayez ensuite la fameuse pose des mannequins avec un visage tourné de trois quarts vers l’objectif, puis soulevez votre cou et inclinez légèrement la tête vers le bas. Cette position atténue les irrégularités du visage et améliore sa définition.

Le selfie : une des pires inventions de la photographie.
Le selfie : une des pires inventions de la photographie.

Mais outre ces petites astuces, il est important de trouver son meilleur profil. Celui qui dissimule au mieux nos imperfections et met plus en valeur nos yeux ou notre coiffure. Encore une fois, il faut tester différentes combinaisons devant un miroir : le visage tourné vers la gauche, la droite, la tête légèrement dirigée vers le bas ou le haut. Et très rapidement, on détermine son profil idéal. D’ailleurs, c’est à en devenir presque lassant pour moi dans certains cas. Érica Scott, par exemple, qui est un travesti ultra connu, utilise systématiquement le même profil et cela ne l’empêche pas d’avoir un succès fou avec plus de 52 000 fans sur sa page Facebook.

Le visage légèrement tourné vers la gauche, Julien connaît son meilleur profil (inconsciemment ?).
Le visage légèrement tourné vers la gauche, Julien connaît son meilleur profil.

3. Mettre sa silhouette en valeur

Pas besoin de Photoshop pour mettre son corps en valeur : tout est dans la posture. La photographe Gracie Hagen l’illustre parfaitement dans une série de clichés qui se nomme « Illusion of the body » (avertissement à notre jeune public : ces photos sont des nus artistiques). Ces photos nous montrent qu’avec un simple changement de pose on passe d’une beauté banale à celui d’une bombe atomique ! Pour cela les astuces sont nombreuses et en voici quelques-unes.

  • Détendez-vous : naturellement, que vous soyez assis(e) ou debout, votre corps n’est pas droit comme un « I » et vos articulations ne sont pas parfaitement alignées. Si c’est le cas, vous êtes tendu(e) comme un string. Prenez de grandes respirations et relâchez vos muscles. Libérez-vous de toute contrainte musculaire. Détendu(e) vos photos n’en seront que mieux réussies.
Je suis raide comme la justice : à éviter.
Je suis raide comme la justice : à éviter.
  • Fléchissez vos articulations : les blogueuses « mode » placent par exemple l’un de leurs genoux vers l’intérieur pour marquer les hanches. Mais au de là de cet aspect esthétique, ajouter du mouvement et du naturel dans vos positions en fléchissant toutes vos articulations est primordial. Les poignets, les coudes, les genoux et les chevilles doivent être en mouvement pour ne pas tomber dans l’écueil de la photo militaire.
Les genoux fléchis et les bras en mouvement donnent du mouvement et du naturel à la photo.
Les genoux fléchis et les bras en mouvement donnent du mouvement et du naturel à la photo.
  • Adoptez la position de trois quarts : en prenant un cliché de face, votre corps semble aplati. Les ombres naturelles qui donnent du volume sont amoindries, voire éliminées. Ainsi, votre silhouette paraîtra plus large et forcément un peu plus ronde qu’en réalité. Pour donner un aspect plus flatteur à votre corps, il suffit de vous tourner légèrement de trois quarts face à l’objectif.
En position de trois quarts la silhouette est élancée.
En position de trois quarts, la silhouette est élancée.
  • Jouer sur les perspectives : sur une photo, les éléments proches de l’objectif paraissent plus gros que ceux en retrait. En partant de ce principe on peut très facilement jouer sur les proportions du corps humain. Par exemple une main sur les hanches avec un coude tourné vers l’arrière affine un bras. De même, si le modèle se penche vers l’appareil photo, le corps paraît plus fin. Dernier exemple avec la fameuse position de trois quarts, où une jambe et un coude mise en avant donnent une silhouette plus menue.
Il faut jouer de contorsions, mais les hanches mises en avant sont du meilleur effet.
Il faut jouer de contorsions, mais les hanches mises en avant sont du meilleur effet.
  • Cacher ses défauts : nous n’avons pas des corps de mannequin et nous possédons toutes et tous des petites défauts qu’il faut essayer de dissimuler. Par exemple : On rentre son petit ventre, on met les mains sur la taille pour l’affiner, on croise les jambes pour marquer les hanches, on place les épaules en arrière pour réduire la carrure, etc. Les exemples sont très nombreux et à vous de trouver la parade pour chaque petite imperfection.
Main sur la taille pour l'affiner et jambes croisées pour marquer les hanches.
Main sur la taille pour l’affiner et jambes croisées pour marquer les hanches.

4. Choisir la bonne tenue

N’imaginez pas prendre de bonnes photos dans votre jogging du RCL et vos baskets rouges Kalenji. Loin de moi l’idée de tacler mes camarades Lensois : ce n’est pas une question de swagitude mais plutôt de choisir une tenue qui vous mettra en valeur. Exit donc les motifs trop chargés et le total look rouge et jaune (NDJ : sang et or), car ces vêtements détournent l’attention de votre joli visage. Pour mettre en valeur vos portraits, préférez les tons neutres et les couleurs discrètes.

Le meilleur maquillage n’y fera rien. Tout le monde va parler de votre robe en cuir, des escarpins, ou de votre paire de jambes.
Le meilleur maquillage n’y fera rien. Tout le monde va parler de votre robe en cuir, des escarpins, ou de votre paire de jambes.

Mettre en valeur le visage avec des tenues plutôt discrètes c’est bien, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger sa silhouette. En portant des vêtements trop amples qui n’ont aucune consistance sur vous, ils donneront à votre corps une apparence épaisse et forte. Et à l’inverse, une tenue trop moulante va mettre en exergue les moindres imperfections.

La photographie c’est avant tout un plaisir.
La photographie est avant tout un plaisir.

Nous l’avons vu pour le sourire et la pose : être à l’aise devant l’appareil photo est primordial. Pour ce faire, la tenue a son importance. Porter un corset bien rigide et serré à fond va entraver chacun de vos mouvements et votre respiration. Voilà votre tête de poisson rouge bien visible sur les clichés. Autre mauvais exemple : porter une robe trop courte et toutes vos pensées sont focalisées sur la vision ou non de votre culotte. Je pourrais même citer une paire d’escarpins vertigineux avec le moindre muscle concentré sur un équilibre bien précaire. Mais le plus important, comme le dit Julien : « être soi-même ». Pour apparaître sous son meilleur jour, il faut porter une tenue qui vous corresponde, celle que vous mettriez dans la vie de tous les jours.

Une tenue qui vous correspond et vous voilà avec de super clichés.
Une tenue qui vous correspond et vous voilà avec de super clichés.

5. Trouver le bon cadre

Prendre la pose devant le miroir de la salle de bain ou derrière l’écran de son ordinateur avec une webcam est assez facile. La luminosité peut être adaptée et votre pose maîtrisée, mais l’arrière-plan et la qualité de votre photo ne seront pas toujours à votre avantage.

Au même titre qu’une tenue trop chargée, il faut savoir mettre son corps et son visage en valeur avec un décor adapté. Oubliez le portrait avec le buffet de mémé et tous ses bibelots qui surchargent la photo. Ne comptez pas non plus poser avec votre belle robe rouge devant un papier peint… rouge. Les restaurants ou les soirées bondées de monde où vous risquez de passer inaperçue ne sont pas l’idéal non plus. Mais au-delà de la qualité du cadre, prenez vos clichés dans un endroit où vous serez parfaitement à l’aise.

Cette photo a été prises chez ma mère, mais le cadre est trop chargé et pas du tout en adéquation avec la tenue.
Cette photo a été prises chez ma mère, mais le cadre est trop chargé et pas du tout en adéquation avec la tenue.

6. Maîtriser la lumière

Loin de moi l’idée de vous faire un cours sur la lumière en photographie. Il faudrait tout un dossier, voire même un livre pour aborder ce sujet très vaste. Je vais plutôt vous donner quelques astuces toutes simples pour maîtriser au mieux cet élément central d’un portrait réussi ou non.

Souriez !
Souriez !

C’est simple et clair : oubliez le flash intégré à votre appareil photo. Les défauts sont très nombreux : les portraits n’ont aucun volume, les ombres portés sont très durs, les visages deviennent cadavériques, des défauts comme le fond de barbe, les poils de nez, ou des lunettes un peu sales deviennent très visibles, etc. Bref, les portraits au flash (sans diffuseur ou rebond) seront tous ratés et bien loin de valoriser votre beauté.

L’époque du flash n’était pas très flatteuse pour le visage de Julien …
L’époque du flash n’était pas très flatteuse pour le visage de Julien…

Comme on peut le voir avec le flash, le placement de votre source de lumière détermine votre apparence sur la photo. Une lumière en pleine face et le cliché est écrasé. Un lustre situé au-dessus du visage crée des ombres trop marquées sur les yeux, le nez et la bouche. Bref, la meilleure position est bien souvent de trouver une source lumineuse placée en face de vous et légèrement au-dessus. Pour cela et si vous prenez des photos en lumière naturelle, il faut attendre certaines heures de la journée pour avoir le meilleur résultat. Je pense notamment au matin ou en fin de journée, car le soleil est placé à la bonne hauteur.

… mais en maitrisant la lumière le résultat est à des années-lumière.
…mais en maîtrisant la lumière, le résultat est à des années-lumière.

7. Contrôler et maîtriser les détails

C’est dans les détails que se cache le diable. En photo comme dans toute autre activité; maîtriser les détails est capital. Pour cela il faut tout contrôler : les traces de rouge à lèvres sur les dents, un gros épi dans votre coiffure, une bosse au niveau de l’entre-jambe, une jarretière bien visible, un bas filé, un téton en fuite, un faux-cils de travers, l’étiquette de votre top qui dépasse, une peau trop grasse, des lunettes de travers, une cacahuète dans le bifteck, etc. Les exemples sont trop nombreux, car presque tout peut foirer. Donc avant de commencer votre séance photo, veillez à la moindre parcelle de votre corps.

Cette série n’a jamais été publié à cause de nombreux détails ratés : robe trop courte, épaule trop large, maquillage approximatif, couleur des sourcils trop éloignés des cheveux …
Cette série n’a jamais été publiée à cause de nombreux détails ratés : robe trop courte, épaules trop larges, maquillage approximatif, couleur des sourcils trop éloignés des cheveux…

Le résultat de votre photo est souvent bien différent du reflet dans un miroir. L’intensité et la position de la lumière et l’angle ainsi que la hauteur de l’appareil photo font souvent la différence dans le résultat final. Pour maîtriser cet aspect il n’y a pas 36 000 solutions : il faut faire des essais. Lorsque vous vous prenez une photo, regardez le résultat sur l’écran de l’appareil ou, encore mieux, transférez-la sur un ordinateur. Si cela ne correspond pas à vos attentes, modifiez un paramètre (comme la position ou un réglage de l’APN) et recommencez. C’est en faisant de très nombreux tests qu’on progresse et qu’on commence à apprécier les résultats.

Il y a des heures d’essais pour arriver à ce résultat encore améliorable.
Il y a des heures d’essais pour arriver à ce résultat encore améliorable.

8. Les petites astuces de cowgirl

  • Prendre exemple sur les photos de mode ou de stars qu’on admire est un bon moyen de progresser.
  • Les portraits en noir et blanc ou en sépia sont souvent beaucoup plus flatteurs que ceux en couleurs. Les petits défauts comme les ridules, les pores de la peau visibles ou un maquillage foiré sont atténués.
  • Comme Vanessa Paradis, collez votre langue au palais pour avoir des joues plus fines. De plus, ça tend l’ensemble du visage comme le bas du menton et le nez.
  • Adoptez le « squinching » qui est un technique de portait basé sur le mouvement des yeux et de la mâchoire.
  • N’hésitez pas à mettre des moments de votre vie en scène : en train de lire, de jouer à la console ou avec une raquette de tennis dans les mains. Toutes ces scénettes sont beaucoup plus naturelles qu’une personne plantée au milieu de son salon.
  • Un second regard critique sur vos portraits est souvent d’une grande aide. Alors, n’hésitez à réclamer l’avis de vos ami(e)s ou sur un forum comme XXY.fr.
Le plus important ensuite : il n’y a pas de mauvais appareil, il n’y a que des mauvais photographes.
Le plus important ensuite : il n’y a pas de mauvais appareil, il n’y a que des mauvais photographes.

39 commentaires

  1. Énorme boulot cet article!
    Demain je l’imprime et je l’apprends par cœur car il y a plein de choses que je dois vite mettre en pratique (autrement dit faut que j’arrête de faire n’importe quoi comme c’était le cas jusqu’à maintenant…).
    Gros merci pour tous ces super conseils! 😉

  2. Ha les petits détails… Je me fais toujours avoir quand je regarde les photos sur pc, y’a systématiquement une mèche qui bique ou un collier de travers. Malheureusement pour je m’en rends toujours compte après avoir tout plié. Sur l’écran de l’appareil ça paraissait pourtant bien…

    Encore un bel article, qui envoie du lourd! Beau boulot Nina!

Répondre