Dix conseils pour votre première sortie en travesti

25
26455
Sortir en travesti (Emilie la Nuit et Ester Paris)
Vu ma pâleur, je devrais suivre mes conseils et sortir plus souvent !

Sortir « en femme » et faire son shopping : voilà l’objectif non-dissimulé de nombreux travestis. Très vite, Internet et la vie de salon ne suffisent plus à bon nombre d’entre nous. Cela se comprend ! À quoi bon se maquiller, se coiffer, travailler sa voix de baryton et s’épiler la moustache pour rester assis devant son Facebook ? L’idée n’est pas uniquement d’exhiber sa galbe généreuse au grand jour mais aussi de « tester » son passing dans la jungle ! Ou, tout simplement, de réaliser le rêve de beaucoup de travestis : être une femme, juste une femme, l’espace d’un après-midi.

Attention, néanmoins. Si un excellent passing est quelque chose qu’il est (presque) facile d’obtenir derrière l’objectif (à grand renfort de maquillage ou de perruques bien fixées), c’est beaucoup moins évident dans la foule, puisque votre démarche, votre comportement et votre voix sont autant de trahisons à la femme que vous êtes en façade ! Alors avant de courir en sandalettes sur les pavés des rues piétonnes, une bonne préparation s’impose…

1. Se sentir prêt à sortir

Bien évidemment, le premier de mes conseils est de ne pas forcer la chose. Sortir pour se dire « je l’ai fait » n’est pas forcément ce qu’il y a de plus constructif. Avant de franchir le seuil de votre demeure, demandez-vous si vous êtes satisfait de l’image que vous renvoyez. Serez-vous assez fort pour faire fi du regard des autres ? Si vous avez peur de croiser des proches par exemple, c’est à mon avis que vous n’êtes pas encore prêt à sortir…

Et il n’y a pas de plus mauvaise expérience qu’une sortie qui tourne mal. Au lieu de vous épanouir, vous risqueriez de bien avoir envie de balancer tous vos pinceaux au vide-ordure et de brûler votre perruque qui a coûté beaucoup trop cher par rapport au peu de temps qu’elle a servi.

2. Se préparer un programme

Sortir, c’est bien. Mais dans quel but ? Pour quelle raison ? L’idéal, c’est encore de se programmer des activités. D’ailleurs, j’aime beaucoup les articles de fuijeda à ce sujet qui décrit régulièrement ses journées passées en nana. Si vous avez prévu de faire du shopping, pensez à l’avance les lieux où vous aurez le courage d’aller et ceux que vous éviterez comme la peste.

Il n’y a rien de plus ridicule que de se retrouver à un endroit où, sous la pression, on tente de s’échapper à tout prix. Si ! Se retrouver à un endroit et se demander : pourquoi suis-je là ? Se rendre dans des boutiques alors qu’on n’a même pas envie ni les moyens de regarder les robes et se forcer à s’intéresser aux produits pour avoir l’air naturel, c’est loin d’être un moment sympa. Au lieu de ça, il aurait peut-être mieux valu aller au cinéma…

3. Se déplacer dans une autre région

Certains travestis se sentent prêts à sortir mais il est clair que flâner en bas de chez soi n’est pas facile : les possibilités de croiser des proches, des collègues, des connaissances ou même des clients sont toujours plus grandes que si vous preniez le large. Une bonne idée, au début, est de s’exporter à une cinquantaine de kilomètres de chez vous. Non seulement vous ferez du tourisme (je vous invite à regarder le site d’Ester à ce sujet) mais vous réduirez en plus drastiquement les rencontres malvenues.

Oui, et si vous achetez des articles loin de votre nid douillet, pensez à le faire dans une enseigne qui existe également chez vous. Juste au cas où il y aurait besoin de faire un échange…

4. Choisir des lieux bien fréquentés

Malheureusement, la bêtise humaine est à peu près partout. Il vaut mieux choisir des endroits plutôt calmes pour votre toute première sortie ! Les centres commerciaux, notamment, ne sont pas les meilleurs endroits pour sortir « en femme. » Préférez de loin les lieux culturels ou touristiques : musées, monuments historiques, etc. En plus, cela vous permettra de faire de jolies photos !

Beaucoup de travestis rêvent de sortir faire le shopping en nana, mais attention car vous serez confronté aux vendeurs et vous aurez à communiquer, d’une manière ou d’une autre. Si la sécurité vous trouve « bizarre, » il se peut bien que le vigile vous suive partout ce qui aura la fâcheuse conséquence d’attirer un peu plus l’attention sur vous. Enfin, si vous sortez en club, au bar, etc., n’hésitez pas à vous rendre dans les établissements gay friendly où vous serez toujours mieux accueilli !

5. Essayer d’être naturel

Pour sembler le plus naturel possible, je conseille d’imiter les looks et les comportements des filles de votre entourage. Je suis désolé mais il est rare de croiser des femmes en cuissardes, mini-jupe, débardeur moulant et collants résille. Enfin, ça dépend à quelle heure et sur quelles routes, vous me direz. Mais si vous ne souhaitez pas passer pour le travelo de service, je ne peux que vous encourager à choisir une tenue passe-partout !

La perruque et le maquillage devront aussi sembler naturels. Un makeup drag queen et une longue perruque bleue fluo ne seront pas adaptés et vous le savez. Un maquillage naturel c’est souvent un sacré défi pour nous les hommes, mais finalement, un makeup nude, un soupçon de liner ou un œil de biche sont de bonnes idées pour sortir dans la journée. Vous aurez tout le loisir de faire des maquillages plus riches pour vos albums photos ou vos soirées en fille !

6. Être à l’aise dans ses vêtements

Il est extrêmement important de choisir des vêtements et des chaussures dans lesquels vous vous sentez bien. On évite le t-shirt trop court qui remonte sans cesse, la jupe trop serrée qui vous boudine ou les escarpins trop hauts dans lesquels vous êtes incapables de faire plus de quinze mètres.

En terme de chaussures, je vous conseille de porter du plat au début, car dans la rue, peu de surfaces sont aussi planes qu’à la maison, pensez-y ! Et les rues pavées ! Ah, Avignon et ses rues pavées… L’enfer des talons ! Si vous portez un soutien-gorge et des faux seins, soyez certains que sur la durée et en mouvement, vous supportez tout l’attirail. Et surtout, surtout, pensez qu’une perruque longue aura tendance à s’emmêler !

7. S’assumer

Facile à écrire mais beaucoup plus difficile à faire… S’assumer est la clé d’une bonne sortie. N’ayez pas honte car il serait très suspicieux de voir un bonhomme déguisé en fille qui se cache derrière chaque arbre de peur d’être découvert. Gardez la tête haute et ne baissez pas les yeux à chaque regard interrogateur !

Je suis sûr que beaucoup de personnes sont aussi mal à l’aise que vous en vous parlant, alors il faut essayer de dégager de l’assurance et détendre l’atmosphère. Ne vous braquez pas si on vous fait des remarques : cela doit servir de moteur pour vous améliorer, encore et toujours. Et si on vous pose des questions, prêchez la bonne parole ! Il n’y a qu’en discutant avec les autres que le regard de la société sur nous changera en bien.

8. Attention aux détails qui tuent

Il y a pas mal de petits détails qui peuvent tout gâcher : une perruque mal fixée, votre moustache trop visible, un faux-sein qui se fait la malle, votre petite bosse qui se voit comme le nez au milieu du visage ou encore votre façon de porter votre sac à main. Oui, car on ne porte pas un sac à main comme on porte son sac à dos.

Se travestir demande également beaucoup d’attention au niveau du comportement. Là encore, certains détails ne doivent pas vous échapper : on ne se balade pas en balançant la jambe les mains dans les poches, on essaye de ne pas se remonter ou se gratter les köttbullar, on ne parle pas comme la meuf de Faf Larage… Bref, on évite tous les excès pas très classes qu’on se permet trop facilement en tant que garçons !

9. Préparer son kit de survie

Si les femmes ont des sacs à main aussi grands, il y a bien une raison. Dans votre besace, pensez à emporter :

  • Des lunettes de soleil, histoire de passer en mode incognito à tout moment
  • Un miroir de poche pour vous rassurer que tout est en place
  • Du rouge à lèvres ou du gloss car ça disparaît assez rapidement
  • Une brosse à cheveux pour démêler votre perruque
  • Vos papiers d’identité, sait-on jamais
  • Une paire de chaussures de rechange en cas de coup dur

10. Consulter Météo France

Ce dernier conseil est crucial dans les régions du sud où le Mistral souffle pour un oui ou pour un non. Croyez-moi : sortir un jour de grand vent pour une première fois peut vous traumatiser pour le restant de vos jours et j’en sais quelque chose, j’ai déjà perdu ma perruque, oui madame !

Par ailleurs, beaucoup de travestis n’ont pas de garde-robe très fournie et c’est normal. Néanmoins, tentez de coller un minimum au temps qu’il fait dehors pour éviter de passer pour un clown. Les bas couture au mois d’août, ce n’est pas très crédible. Pas plus que les nus-pieds en plein cœur de l’hiver. Pensez-y pour perfectionner votre passing !

Dehors, la liberté

Sortir en travesti (Emilie la Nuit)
Il existe au moins une bonne raison de sortir en travesti : faire des photos dans des décors plus sympas que son salon !

Vous vous rendrez vite compte qu’une sortie en amène une autre et que bientôt, vous ne pourrez plus vous passer de sortir votre avatar féminin du placard. C’est normal : à force de rester derrière l’écran, on ressent vite, en tant que travesti, un manque d’un point de vue social et d’un point de vue relationnel. Finalement, si on n’existe pas pour le monde extérieur, si on ne discute pas avec des étrangers, on ne touche pas d’autres interlocuteurs, etc., il est très difficile de s’épanouir !

Si la tâche est trop insurmontable, je ne peux que vous conseiller de constituer un réseau d’amis qui partagent la même passion que la votre : le travestisme ! Rendez-vous sur les réseaux sociaux, sur des sites comme TXY (je me demande d’où vient l’inspiration pour le titre) ou même des fora comme celui de ce blog… Vous pourriez rencontrer des personnes formidables avec lesquelles  prendre un verre « en femme, » par exemple. Ce serait déjà un grand pas de fait dans votre quête de féminité !

En bonus, je vous mets une vidéo que j’avais enregistrée il y a plus d’un an, à l’époque de mes toutes premières sorties. Oui, ça a mal vieilli, mais au moins, ça permettra de faire des blagues sur mon pantalon !

Bisous !

 

25 commentaires

  1. les chaussure!!!! une paire de ballerine est toujours bien venue!!! j’en ais fait l’expérience en décembre!! sortie de l’hotel je prand le bus pour passer la soirée a Toulouse! arrivée je fais deux pas! craque mon escarpin lâche dans une grille au sol!!
    une heur d’attente avent le bus de retour!!! j’avais des gaître que j’ai percer pour y passer mon talon d’escarpin et tenir un peut le soulier…
    depuis je sort avec une paire de ballerine de secoure!!!
    bisounette…

  2. Coucou émilie,

    🙂 super article as usual !

    L’inspiration pour TXY vient de :

    1. XY les chromosomes que nous portons tous et toutes ou que nous aurions aimé avoir (les transgenres girl et boy donc).

    2. La lettre T qui se prononce Té. Donc l’ensemble « T’es X Y ». Facile à mémoriser.

    Cela a été trouvé en séance de brainstorming Skype avec plusieurs filles de l’ancien site tgirls.fr – de mémoire participaient Nida, Aurélie, Fuijeda, Résonancia et moi-même.

    3. La volonté ferme (mais objectif très difficile un peu utopiste) d’être devant tous les sites de culs qui ont du X et du Y à tout va.

    4. La nécessité de trouver un nom en quelques heures, OVIDIA n’ayant pas été retenu malgré les votes (ce nom est utilisé pour notre site de pré-production) car trop proche du nom d’une actrice porno.

    5. Et ça nous a bien fait rire de penser que des personnes taperaient XXY ou TXY (parasitage croisé) en pensant aller sur l’un ou l’autre site. Ceci dit, Google Analytics à l’appuie, les personnes qui entrent sur TXY et ressortent immédiatement vers XXY je n’en trouve pas dans nos stats 🙂

    6. La lettre T permet une calligraphie intéressante avec le T en majuscule et les lettres xy en minuscule. Cela est utilisé aujourd’hui pour bien identifier notre nom.

    Tout cela est bien documenté dans un article du forum : http://www.txy.fr/forums/topic/nom-du-projet-et-du-site/ avec le lien historique vers la page Facebook qui a amené au choix du nom : https://www.facebook.com/groups/416270048399312/permalink/418924538133863/.

    Pour être complète sur le sujet, nous avons re-discuté toutes ensemble du sujet (changement éventuel du nom) notamment à Bordeaux et dans le forum Txy. Dans le forum, aucune proposition. Et Bordeaux a confirmé que nous gardions ce nom.

    Le mot de la fin par une de nos membres depuis la Nouvelle Calédonie suite à cette décision de Bordeaux : « il serait dommage de changer Txy c’est très concept et çà correspond de prés à cette communauté. bien à vous les cocottes ».

    Kisss.

    PS: depuis, nous avons acquis transgenres.fr et transgenres.org. Le sujet du nom de notre communauté Txy est toujours sur la table.

  3. Dis-donc, t’y tiens tant que ça à ta photo caca-dans-la-nature ? C’est ça qui représente le mieux tes sorties en nana ?

    Sinon bon article plein de sagesse, même s’il m’a convaincu de rester à la maison 10 ans de plus. Trop de galères en perspective. Et les lunettes de me soleil ne me vont pas.
    De toutes façons je me suis jamais senti prêt, alors c’est réglé.

    • Ha, ha. J’ai fait EXPRÈS de la mettre pour te faire réagir, hin hin hin.

      Tu as raison, si tu n’en ressens pas le besoin, ne le fais pas. Mais si on organise un monster show pas loin de chez toi, faudra bien que tu passes boire un verre (et te prendre une fessée sur Street Fighter IV par la même occasion).

      • J’avais acheté Super Street Fighter IV, ben quand j’ai vu la liste des trophées pour avoir le Platine, je l’ai revendu (j’ai donc tenu 3 jours avec). J’ai une profonde aversion pour les jeux élitistes qui oublient le fun au passage.
        Par contre si tu veux te prendre une raclée à Team Fortress 2 ou des radiateurs dans la gueule (ma spécialité) sur un HL² Deathmatch, je suis ton homme.

  4. Ha parce qu’il s’agit d’un pantalon ? ;-D
    et sinon c’est bien résumé la situation en général, meme si il est plus aisé de sortir en 2012 qu’en 1992 et je n’ose pas imaginé pour celles qui faisait ca avant 92.
    Enfinnnnn … Bref !

  5. je suis aller dans une salle des fete pour le nouvel ans je connaisser personne, j suis aller en robe de soiré rose courte avc escarpins rose assorti verni et rouge a levre rose avec une perruk blonde avc meche rose et des sous vetements rose a ma femme je lui avez dit ke je parter che mes parents. je me suis fai dragué et plei de nuveau amis ils non meme pas vu ke jetai un trav c t trop bien. jai meme terminer la soiré avc les ballerines rose a ma femme car tou ce ke jai enumeré est a elle.

  6. bonjours a toutes je recherche a faire une sorti resto avec une copine sur lille , ou pourrais je trouver des adresse simpas ?? et j’ai vu quelque annonce avec la mension « gay friendly » es que c’est bien ?? merci pour ce blog c’est cool de ne plus etre seule gros gros bisous

  7. Coucou les filles , attention au arnaques du sites « light in the box  » site chinois, ce qui veut dire frais de douane à rajouter à la réception.
    J’avais commander 2 perruques: ils m’en ont livré 2 autres . Autant vous dire que je n’ai pas renvoyé. le coût de l envoi + sans être sur d’ avoir à la fin ma vrai commande….
    Méfiez vous des sites hors Europe .
    Amatrice de corset comme moi « Corset story  » sérieux et pas cher !
    Bises

  8. Hello, je m’appelle Julie je suis travestie j’ai 20 ans et j’aimerais sortir en travestie genre àller faire des courses , boire un verre tout sa mais de une j’ai peur de me faire controler sur la route et je connais pas trop des bars friendly gay dans l’Oise ? Quelqu’un pourrais me dire où il y en a s’il vous plaît ? Je souhaiterais aussi faire connaissance ici avec des trave avec qui je pourrais bien m’entendre ! Gros bisous 😘

  9. Bonsoir Julie,
    Pour la première sortie, il faut aller dans des centres commerciaux (éloignes toi un peu de chez toi afin d’être sur de rencontrer personne qui pourrait te reconnaitre, une vingtaine de kilometres) , plusieurs avantages à ça, rien de plus anonyme qu’un centre commercial, en plus cela permet de faire du shopping tranquille (en y passant la journée, vêtements, chaussures, divertissement, restaurants, tout sur place!!). Je rappelle que les commerçants « intelligents » ont tellement envie de vendre qu’ils t’appellent madame assez facilement pour le peu que tu aies soigné ta tenue. Pour la première fois vas-y accompagnée avec une femme cis, quelqu’un dont tu es proche et qui connait ton « petit secret ». Cela te rassurera , et tu seras plus détendue et puis elle pourra te donner des conseils sur ton comportement pour être le plus femme possible (démarche, gestuelle manuelle, etc)….Détrompes toi pour les contrôles, tu n’as rien à craindre la maréchaussée est plutôt « cool » avec nous (moi je suis en banlieue parisienne sud et il m’arrive de me balader sur Paris ou dans ma région, jamais controlée!). Toujours pareil, si ta tenue n’aguiche pas ou ne fait pas trop péripapéticienne, cela passera comme une lettre à la poste…Après c’est plutôt comment toi tu vas apréhender le regard des autres… Tout ce que je te dis est simplement du vécu. Je ne suis pas travesti, pour l’instant plutôt en « transition ». En espérant avoir répondu en partie à tes questions. Bises

    • Hello Charlyne 🙂

      Pour une première sortie, je recommanderais plutôt un lieu culturel (musée, site historique) qu’un centre commercial, un endroit peut-être plus calme où les gens ont un but (visiter).

      Après c’est une question de sensibilité / préférence, sans doute !
      Peace.

Répondre