L'édito de mai : fais ce qu'il te plaît !

L'intimité existe pour rester intime !

39
8258

Les mûriers sont en fleurs, le pinson des arbres chantonne et les jupes raccourcissent. Le printemps est là, on peut le sentir et le voir surtout : les hormones s’affolent. Elles bouillonnent, même ! C’est manifeste sur les réseaux sociaux où le relâchement des mœurs cyclique s’opère, comme si le loup tenu en cage avait attendu les beaux jours tout l’hiver. Les groupes de sissys retrouvent de l’audience, les jarretières s’invitent sur les photos quand ce ne sont pas les dominatrices qui vous invitent dans leurs cercles, discrètement, sans vous demander votre permission.

Je ne jette pas la première pierre : que chacune fasse ce qu’elle désire de ses cheveux et de son intimité organique. D’ailleurs, personne ne devrait avoir à juger les envies d’autrui, balayer devant sa porte ne fait jamais de mal, quelle que soit la tenue. Nous ne le répéterons jamais assez mais nous sommes pour l’épanouissement de tout le monde !

Je reste néanmoins persuadé que l’acceptation de notre communauté se fera par la « désérotisation » du travestissement. Le terme est barbare, mais il sera difficile aux non-initiés de voir autre chose qu’un jeu érotique dans l’art de se travestir tant que nous ne donnerons rien d’autre à voir. En 2011, Astrid lançait l’un des premiers réseaux français pour travestis où toute publication à caractère sexuel serait bannie : TGirls.fr. Je pense qu’en cette période où les atomes ont tendance à s’enflammer, il est bon de rappeler notre caractère « No Sex » pour reprendre la formule d’Astrid.

Il existe de nombreux sites et tout autant d’espaces dans le monde qui sont consacrés aux activités adultes. Pourquoi faut-il inonder les réseaux grand public de son intimité ? Pour que le tabou tombe et que la société nous accepte, soignons notre image. Ce n’est peut-être qu’un exercice de communication et certaines penseront que notre pudeur est hypocrite. Mais pour que nos jeunes pousses et que les leurs puissent vivre leur vie dans la plus grande des libertés vestimentaires, agissons !

39 commentaires

  1. bonjour émilie , ce que j’aime dans xxy c’est justement sa pudeur, je trouve l’ambiance agréable, avec de l’humour, de l’élégance, parfois de la poésie, je pense que c’est la bonne direction, bien amicalement.

  2. Très joli masque et raz-de-cou, Emilie/Julien.. 😉
    Et oui, il y a bon nombre d’autres sites pour les questions plus « ero ».

  3. Quand j’ai vu la photo je me suis dit : « Ah quand même! Avec la v3 XXY a bien changé! »

    Plus sérieusement je suis totalement d’accord. Au-delà des bons conseils et de sa bonne humeur ce qui m’avait tout de suite plu dans ce site c’était que pour une fois y parlait de travestissement dans y voir forcément une connotation sexuelle.

    Pour beaucoup d’entre nous endosser des vêtements féminins c’est juste le moyen d’exprimer la part plus ou moins grande (souvent grande!) de féminité qui est en nous. Et c’est tout! S’il y a quelque chose qui me met en colère c’est que dès que quelqu’un parle de travestis c’est à chaque fois pour enchainer par « sexe » et tant qu’à faire dégradant.

    Alors merci à Julien et Nina pour ce espace « rare » où l’on n’a pas a rougir d’être travesti. Car pour ceux qui cherchent autre chose ils ont l’embarras du choix…

    • Après, pour ma part, sans encourager, chacun est libre de ses choix de vie, mais nier l’existence de cette façon de voir le travestissement n’est pas non plus, je pense, la bonne solution.
      Autant ne pas encourager ce genre de pratique, ne pas promouvoir ce genre de pratique, aussi bien dans les articles que dans les « productions » des membres, oui, j’approuve à 200%
      Cependant, quand on commence à débattre entre nous, on n’a pas le droit d’exclure leur présence du débat. Ce n’est pas en fermant les yeux qu’on chasse le monstre de sous le lit 😉

      Je sais pas, c’est une réflexion qui me vient comme ça au milieu de la nuit, insomnie…

      En attendant continuez, gardez le cap, c’est rare de trouver un Eden comme le votre 🙂
      Rare et précieux.

      • Justement, les pratiques sexuelles, les fantasmes sont intimes et doivent rester dans ce cadre. En mec, il me semble qu’on ne partage pas au monde entier son intimité . Alors pourquoi, en travesti, sous couvert d’un avatar féminin, on doit partager sur les réseaux sociaux, les forums ou sur un blog le moindre fétichisme, fantasme ou acte sexuel ? Pour moi il n’y a aucune différence, les images de tes pendants féminin et masculin sont aussi importantes l’une que l’autre.

        Concernant notre modération vis-à-vis des fantasmes et du sexe, nos réactions peuvent sembler parfois excessives. Parler de soubrette ou de Sissy est pour beaucoup innocent, mais ensuite ça sera le cuir, le latex, puis le bondage, etc. La frontière est bien mince et varie d’une personne à l’autre entre les fantasmes, l’érotique et le porno. Alors nous préférons nettement couper court à ce genre de conversation avant d’être dépassé. Et puis, comme je le disais avant tout cela reste personnel et il y a bien plus intéressant à discuter sur un forum.

        • Attention, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas voulu dire.
          Je n’encourage aucun débat sur ce genre de sujet, et franchement oui, ça n’aurait nullement sa place ici. Là dessus on est entièrement d’accord.
          Et je ne souhaite en aucun cas que ça change, j’irai voir ailleurs sinon.

          La seule chose que je trouve dommage, c’est de fermer les parenthèses avant même qu’on est pu songer à les ouvrir. Exemple, vu qu’il est abordé, la discussion sur les tenues de sissy. On discutait juste du faite d’aimer ou pas les robes de princesse (oui parce que bon…. )
          Après le terme est connoté, c’est vrai, tout comme travesti, mais je ne pense pas qu’il fallait pour autant clore le débat brutalement…

          Bon par contre, oui, la fois avec la soubrette, ça partait pour dériver un peu trop surement, là la modération n’était pas forcement nécessaire (on est adulte, et capable de savoir s’arrêter, en théorie), mais elle avait sa place, sans conteste.

          • C’est discutable. C’est toujours difficile de trancher et de dire stop. Mais en règle générale, tout ce qui touche aux fétichismes est tué dans l’oeuf sur le forum.
            En ce qui concerne les robes de princesse, sissy et autres, je n’ai pas le souvenir de censure à ce niveau. Il y a quand même un minimum de souplesse. On essaie d’arrêter lorsque ça commence surtout à parler de fétichisme pur beurre.

            (et oui, je sais, je ne suis pas le dernier à parler de fétichisme… on a tous nos travers !! 😀 )

      • Je pense que Nina a raison.
        Autoriser ce genre de discussion revient à ouvrir une porte sur ce genre de discussion.

        Comme cela a été dit sur une discussion, l’ambiance d’un site est dictée par les créateurs/administrateurs qui fixent les règles et veillent à ce que les limites qu’ils ont fixés ne soient pas dépassées.
        On peut voir ça comme fermer les yeux, mais on peut également voir ça comme avoir une ligne directrice, un cap, et s’y conformer.

        • Entièrement d’accord avec le message de Julien et d’Emma même si je suis la première à déraper sur ce forum 😛

          Il m’arrive de discuter cela avec des amies et donc je suis très ouverte sur cela. Le problème est que cela n’aide pas la communauté et au contraire l’aide à l’enfoncer. Donc si il faut établir ce cap et on s’y tient 🙂

          Jolie le masque au fait Julien mais on t’a reconnue 😉

    • S’il n’y avait pas autant de membres qui ont décidé de respecter cette « charte », tout cela n’aurait pas de sens. Donc merci à vous ! Et puis dans 10 ans, les médias auront un regard totalement différent de nos communautés, j’en suis sûr.

  4. Bravo une fois encore pour la justesse de tes mots.

    Par contre tu dit « il sera difficile aux non-initiés de voir autre chose qu’un jeu érotique »

    J’en connais qui ne voie pas ça comme un jeu érotique mais comme une maladie. Et oui, il y a encore des gents qui pense ça en 2014.

  5. Belle Fantomette en effet.

    C’est un axe de travail que de rabâcher sans cesse que le sexe ne régit pas nos actions. Pour ma part, j’ai banni le mot transexuelle, si je dois expliquer qui je suis, j’en reste à transgenre.
    Et que faites vous du terme transformiste?

  6. sympa le petit rappel élèmentaire Julien, car oui les non initiés ont trop tendance à rapporter le travestissement au sex, il y a bien trop de dérives sur la toile ce qui pollue notre intégrité et contribu à un catalogage pas trés catho
    voila je voulais juste partager mon point de vue

    sur ce tous chez Lily pour un barbeuc 🙂

  7. Je ne peux que vous encouragez à continuer sur cette ligne éditrice. Si je me suis inscrit sur votre site, c’est justement parce que celui-ci parle d’autres choses que du côté sexuel du travestissement, tout en respectant les choix de chacune.
    Il y a assez de sites pour cela, chaque site a sa place . Donc merci de nous offrir un p’tit lieu sympa comme celui-ci.

  8. Ce site a du succès (et ce n’est que le début) pourquoi ?
    Parce qu’il déconnecte le sexe du travestisme. Nous nous travestissons parce que nous aimons cela et que nous nous sentons bien comme cela.
    Que viendrait faire le sexe la dedans ? S’habiller en femme, se maquiller, mettre des talons, c’est tout ce que nous aimons.
    Le reste fait partie de notre intimité, ne regarde que nous et nous n’avons pas l’intention de le dévoiler que nous soyons travestis ou pas.

    • Tout à fait ! Aujourd’hui, nous sommes trop associés à des fantasmes et compagnie, alors que nous ne faisons rien d’autre qu’être nous-mêmes. Nous sommes aussi humain(e)s avec nos envies, certes, mais surtout notre intimité qui n’a aucune raison d’être violée.

  9. Je suis à 100 % avec les propos de Julien. Comme je l’ai expliqué dans ma présentation cela fait plusieurs années que je parcours le Web afin de trouver un endroit où l’on peut parler de travestisme sans parler de fantasme, de sexe et cela va à l’extrême le sado-maso etc.
    Je suis tellement content d’avoir découvert votre blog Julien et Nina, enfin un endroit ou l’on parle des vrais choses de la vie. Moi je me décris plus comme un homme aimant porter des vêtements féminin je ne suis pas rendu au maquillage, perruque etc. Peut-être un jour qui sait. J’apprends beaucoup de votre blog et vous former tellement une belle communauté.
    Il faut que les mentalités change et ce Julien et Nina l’ont bien mentionné et compris en faisant parlé de nous normalement et non pas par des fantasme sexuel.
    Je rêve du jour où tous pourrons vivre librement habiller en homme ou en femme et cela même au travail pourquoi pas.
    Mon rêve serait un jour d’avoir un restaurant ou les serveurs, serveuses, cuisiniers et cuisinières seraient ouverts à tous les genres, travestis, travesties, hommes et femmes et nos clients ne se limiteraient pas seulement à une clientèle Gay.
    Malheureusement je vois souvent de jeunes travestis qui se prostitue pour vivre, j’aimerais tellement que cela cesse…
    Je rêve peut-être mais avouez que cela seraient bien.

    • Hello et Jenny et merci pour le soutien 🙂 ! D’ailleurs, de tels restaurants existent. Il y en a au moins un à Montpellier, à Paris, à Nantes… Sans compter les restaurants tenus par des gens très ouverts d’esprit, comme celui dont parlait Michaelle et qui eu quelques complications ces derniers-temps.

  10. Je regrette précisément la vulgarité qui a envahi de nombreux sites consacrés au troisième genre et je suis donc particulièrement heureux de pouvoir fréquenter celui-là sans autres stimulations qu’un désir délicat de l’élégance féminine…

Répondre