Les pinceaux de maquillage

6
4526
Pinceaux de maquillage
Les bouquets de fleurs, c'est à l'ancienne...
Pinceaux de maquillage
Les bouquets de fleurs, c’est à l’ancienne…

Les seuls fards à paupière et autres fonds de teint ne suffisent pas. Non, madame ! Comment appliquer des tonnes de paillettes ou un blush rose bonbon sans pinceau ? Je vous le demande. C’est pourquoi il est impératif, en marge de vos premiers achats de maquillage, de prévoir différents pinceaux. Cette liste n’est pas exhaustive mais saura se montrer salutaire dans vos premiers pas dans l’art difficile et coûteux, certes, mais passionnant du maquillage.

Quels pinceaux pour le teint ?

Pinceau fond de teint

Vous vous en doutez, il vous faut avant tout un pinceau fond de teint. Il en existe plusieurs formes, parmi lesquelles le pinceau plat qui permet d’appliquer le fond de teint sans l’absorber et de façon uniforme. Pour le coup, je déconseille vraiment les éponges qui absorbent trop la matière. En revanche, il est également possible d’appliquer le fond de teint avec vos grosses paluches pleines de doigts vos petites mimines !

Pinceau touffuIl vous faut ensuite un pinceau touffu pour appliquer la poudre, ou un kabuki. Si la matière de vos fards à paupière a tendance à chuter, surtout si les couleurs sont foncées, attendre d’avoir maquillé vos yeux avant d’appliquer la poudre est une excellente idée. Vous le savez désormais, la poudre permet de matifier le teint. Appliquez-la en priorité sur la zone « T » puisque c’est ici que votre peau brille le plus.

Pinceau touffu blushIl faut également un pinceau touffu pour appliquer le blush, le mien est plus touffu et plus grand que celui dont je me sers pour la poudre. Grosso modo, il s’agit de prélever de la matière que l’on applique des tempes aux joues, en formant une sorte de virgule inversée, si vous voyez ce que je veux dire. Pour un rendu naturel, souriez (vous êtes filmé) lors de l’application et suivez la ligne où vos pommettes se forment naturellement. C’est là qu’il faut appliquer le blush.

Les pinceaux pour le maquillage des yeux

Pinceaux platsAprès avoir tartiné vos paupières de primer, vous aurez besoin d’un pinceau plat pour les mettre en couleur. Sélectionnez-en un de taille moyenne car avec un gros, il y a des risques de dépasser de la paupière mobile et avec un petit, vous perdrez du temps à remplir la paupière. Mes favoris en la matière sont le pinceau « ombre à paupières » d’ELF ainsi que le « C brush » (idéal pour réaliser des « V ») de la gamme Studio de la même marque.

Pinceau crayonPassons à l’étape la plus important d’un maquillage : l’estompage. Pour cela, rien de tel qu’un pinceau boule ou un pinceau crayon qui deviendront très rapidement vos meilleurs amis. Ayez la main légère lorsque vous estompez avec un tel pinceau, passez bien le long de la ligne de votre fard à paupière où vous risquez d’abîmer votre joli coloriage. C’est également un pinceau tout indiqué pour réaliser des dégradés de couleurs ou pour fondre le noir ou le marron d’un charbonneux.

Petit pinceau platLe regard a ensuite besoin d’être illuminé. Pour ce faire, un petit pinceau plat ou arrondi fera l’affaire. Appliquez des couleurs claires ou « chair » pour apporter un peu de lumière dans le coin interne de l’œil ainsi que sous les sourcils. Cette étape demande du doigté, c’est pourquoi je recommande un petit pinceau pour plus de précision. Le pinceau biseauté n’est pas indispensable (photo ci-contre) mais pour les « travaux » de précision comme un trait de couleur sous l’œil, ce sera plus propre et régulier.

1N de Make Up For EverReste à appliquer le liner avec, évidemment, un pinceau eye-liner (oui, oui). Avec précaution, bien sûr. Si vous vous servez d’un liner gel, un pinceau de choix est le 1N de MUFE qui est long et fin. Il est ainsi plus facile de dessiner la petite « queue. » Néanmoins, il est tout à fait envisageable de se servir d’un pinceau biseauté qui reste également pratique pour tracer des lignes régulières.

Un pinceau pour les lèvres

Pinceau à lèvresThe last but not the least, les lèvres. Pourquoi utiliser un pinceau à lèvres alors que le rouge à lèvre en stick est prévu pour s’appliquer directement ? Tout simplement parce que ça évite d’en mettre trop. Le rouge à lèvres est ainsi moins pigmenté que si on l’applique directement. Pour éviter d’en mettre partout, je conseille de dessiner, dans un premier temps, le contour des lèvres puis de remplir cette « silhouette. » Ha oui, bien évidemment, vous pouvez prélever de la couleur grâce au pinceau depuis votre stick habituel.

Nettoyer vos pinceaux

Il ne faut pas négliger l’entretien de ses pinceaux. Avec tout ce qu’on leur met dessus, il est important de prendre le temps de les nettoyer pour une question d’efficacité, certes, mais aussi et surtout d’hygiène.

Shampoing pinceauPour ce faire, vous pouvez utiliser un shampoing spécial ou du savon de Marseille. N’y allez pas comme une brute pour ne pas abîmer les poils, bien sûr. Et ne mouillez pas trop le manche (surtout s’il est en bois). Rincez-les bien pour qu’ils ne restent pas raides et laissez-les sécher. Le mieux, c’est de tous les poser sur une serviette écartés les uns des autres. Au moins, ça vous évitera de devoir passer au tiroir-caisse trop régulièrement parce que vos outils ne répondent plus au doigt et à l’œil !

Où acheter vos premiers pinceaux ?

Bien évidemment, en terme de qualité, je n’apprends rien à personne en affirmant que les pinceaux de Make Up For Ever ou de MAC sont de très bonne facture. Mais cela a néanmoins un coup assez élevé, surtout si vous ne les utilisez que rarement.

Pour se faire la main, je ne peux que conseiller d’essayer, dans un premier temps, de vous maquiller avec des pinceaux ELF. Le pinceau ne coûte qu’entre 1€ et 5€, c’est donc vraiment intéressant de les commandant au kilo, si je puis dire, pour amortir les frais de port. La qualité est variable, c’est vrai. Mais dans l’ensemble, c’est plutôt correct, surtout que j’imagine que si vous parcourez cet article, vous n’en êtes pas encore à monter votre studio de maquillage.

Comme pour beaucoup de domaines, le maquillage est peut-être un art mais également une technique. Vous aurez donc besoin des bons outils, certes, mais n’oubliez jamais que c’est la pratique qui reste le plus important. C’est au terme d’heures et d’heures acharnées d’entraînement que vous contemplerez votre reflet, satisfait du résultat. Bon courage !

6 commentaires

  1. Beau boulot, ça commence à devenir une habitude, c’est lassant. ^^
    En ce qui concerne le nettoyage des pinceaux, vous pouvez également utiliser du bicarbonate de soude. Trempez vos pinceaux dans un bol avec du bicarbonate de soude et un peu de démaquillant, une fois tous imbibés et enlever du surplus de « make up », versez de l’eau tiède dans le bol et laissez agir une nuit si ça fait un max de temps que vous n’avez pas fait de nettoyage depuis longtemps. Cela marche également avec les éponges ! 😉

  2. Comme le dit Résonancia, encore un très bon article.
    Pour le nettoyage des pinceaux j’utilise un bête distributeur de savon à main, pas chère et ultra efficace.
    Je rajouterai un pinceau, un second pour le blush plus fin, afin d’appliquer le contouring pour le nez par exemple ou les cernes. Et encore plein d’autre mais c’est optionnel.
    Sinon au même niveau que MAC et moins chère il y a les pinceaux SIGMA.

Répondre