S'épanouir en tenant un blog à jour

60
10313
emilie la nuit blog xxy travesti
Oh, mon blog à la télé !
emilie la nuit blog xxy travesti
Oh, mon blog à la télé !

Lorsque j’étais plus jeune, une professeure de français nous a expliqués qu’Internet était dangereux et poussait les jeunes à l’isolement social et total. « J’ai vu un reportage sur des jeunes qui jouaient sur Internet, ils avaient l’air complètement abrutis ! » (Par ailleurs, il s’agissait vraisemblablement d’une LAN party autour de Quake III Arena.) Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai mesuré à quel point elle était dans le faux puisqu’en terme de lutte contre la solitude, on n’a pas fait mieux qu’Internet et un des plus beaux outils de communication qui existe : le blog.

Tenir un blog n’est pas directement lié au travestissement, en théorie. Pourtant, c’est un outil intéressant pour ceux qui se lancent dans une interminable quête de féminité. Un outil indispensable, même, puisqu’en plus de vous donner l’occasion de laisser s’exprimer la petite fille qui sommeille en vous, il permet aux internautes de vous lire, de vous suivre mais aussi d’interagir avec vous. Et ça, si ce n’est pas de l’articulation sociale, je ne m’y connais pas.

Le blog ou la culture de soi-même

Quand j’étais plus jeune, on rédigeait souvent un « site perso. » En HTML, d’ailleurs. Le blog (diminutif de weblog) est quelque part son successeur : un lieu d’expression personnel, une sorte de journal « public » où l’on parle de tout un tas de chose. Dans le fond, ça n’a pas vraiment changé mais dans la forme, le blog et son classement antéchronologique des publications offrent une vision intéressante des personnes qui le mettent à jour : on constate leur évolution au fil des sujets.

Cette notion d’évolution est ce qu’il y a d’intéressant, avec un blog. Les travestis peuvent ainsi afficher et constater d’eux-mêmes, au fil des billets, leur propre progression, que ce soit dans les idées rédigées au fil des articles ou dans le passing lui-même. C’est important pour les travestis qui ont l’impression de « stagner, » mais aussi pour les lecteurs débutants qui peuvent ainsi se rendre compte que les glorieux débuts de leurs confrères ou consœurs sont souvent synonymes de maladresses. C’est réconfortant, quelque part, mais aussi utile à ceux et celles qui se cherchent.

Mon index.php rien qu’à moi !

Le blog, on l’a dit, est un espace personnel. L’antichambre de votre avatar, en quelque sorte. Ainsi, vous pourrez monter un espace web qui vous ressemble et qui vous est propre surtout, ce qui est difficilement praticable sur de célèbres réseaux sociaux américains ou sur certains fora de santé de la toile française, sans compter l’aspect juridique absurde selon lequel vos publications appartiennent aux sites sur lesquels vous les publiez… Ainsi, libre à vous de rédiger ce que bon vous semble, dans la limite de la légalité (évitez de rédiger les plans d’une bombe artisanale, quoi). La communauté des travestis est d’ailleurs assez sensible à ce sujet, puisqu’il y plane toujours la sacro-sainte bonne image des « T. » À juste titre, puisque dans les lieux publics, une tenue correcte est exigée. Sur votre blog, à vous de rédiger votre charte des bons comportements, de fixer vos règles et d’étaler vos idées. Vous êtes chez vous, donc à vous de décider de ce que vous y trouverez ou n’y trouverez pas.

L’autre enjeu du blog est aussi de montrer que vous n’êtes pas qu’un .jpg et de vous épanouir dans tous les domaines de votre vie. Ce que je regrette, dans la communauté des travestis, c’est que les discussions sont souvent axées autour de la transidentité, des techniques de ninja pour se créer de faux boobs ou de la sensation inouïe procurée par le port du collant voile. Ce sont des sujets que j’affectionne, hein, j’y consacre un blog tout entier. Mais moi, sincèrement, j’adore partager ma passion du jeu vidéo, ceux qui ont le malheur de me connaître le savent : j’en parle des heures et des heures et des heures. C’est quelque chose qu’il est difficile de partager sur des espaces publics comme des fora, etc. et qu’il est par contre incontournable d’aborder chez soi : après tout, le but est aussi de parler de soi et de ses passions !

Garder le contact avec sa féminité

Tenir à jour son propre journal du travestissement est également un moyen de cultiver son côté yang les dates où seul le côté ying ne peut sortir. Ne nous mentons pas : les travestis qui peuvent se vanter de jouer à la poupée vingt-quatre heures sur vingt-quatre sont aussi rares qu’un Jirachi sauvage. Aussi, gérer un blog les jours au masculin et uniquement au masculin est une façon de s’épanouir, de façon latente, dans sa féminité. En relevant les commentaires et en y répondant sous son avatar féminin, on continue de baigner dans la féminité ce qui peut pallier au « manque » que ressentent certains ou certaines les jours où ils ne se travestissent pas.

Où sont les travs, travs, travs…

C’est également l’assurance de garder le contact avec sa tribu de façon plus efficace qu’avec un Tatoo. Très vite, des interactions ont lieu et ont des conséquences parfois assez ahurissantes. Quand j’ai commencé à me travestir, je n’aurais jamais imaginé qu’entrer en contact avec mon idole de l’époque, en lui laissant un commentaire sur l’un de ses billets, nous conduirait à nous retrouver autour d’un bon barbecue un an plus tard. Il n’y a rien de tel pour vous enrichir et vous épanouir qu’un blog, puisqu’il vous permet de rencontrer d’autres personnes, peu importe de quel côté du backoffice vous vous trouvez.

On n’a jamais autant parlé de travestissement que depuis le boom du blog des années 2000. Certaines amies d’un âge certain (pensée particulière et gros bisous à toi qui te reconnaîtras, B. !) nous racontent leurs pérégrinations du passé pour développer des photos ou, tout simplement, joindre des semblables. Aujourd’hui, c’est simple comme bonjour et je n’ai eu aucun mal moi-même, à mes débuts, trouver des tas d’informations et de personnes, surtout, à droite et à gauche de la toile, grâce à leurs blogs respectifs le plus souvent.

Sois belle et tais-toi

Le plus important est surtout de briser cette hideuse forme de silence qui persiste à écraser la communauté des travestis. Nous sommes nombreux et nombreuses à publier des photos de nous-même, ce qui est compréhensible puisque notre passe-temps favori est avant toute chose consacré à l’apparence. Ceci dit, sous les épaisses couches de maquillage et la légèreté des voiles Golden Lady, il y a des êtres humains en chair et en os. Au-delà de l’apparence, au-delà du maquillage réussi, au-delà d’un look de la classe absolue, j’aimerais que les travestis s’expriment plus. Je ne parle pas de militantisme mais tout simplement, de lire leurs envies, leurs expériences, leurs points de vue sur tout un tas de chose.

C’est à mon avis en sortant de ce silence que nous arriverons à faire connaître nos motivations et à expliquer que nous sommes, pour la majorité d’entre nous (ou presque), des êtres humains comme les autres, tout simplement. Bref : exprimez-vous ! Et n’oubliez pas de communiquer vos URL.

Bisous !

60 commentaires

  1. Bonjour Émilie,

    Billet fort intéressant qui appelle cependant quelques commentaires :).

    >> « sans compter l’aspect juridique absurde selon lequel vos publications appartiennent aux sites sur lesquels vous les publiez »

    En France, la création d’œuvres (et le billet d’un blog tombe dans cette catégorie) est soumise au droit d’auteur. La publication appartient juridiquement à ce lui qui l’a écrite. Le diffuseur (hébergeur, plateforme communautaire, …) n’en est pas propriétaire ni responsable (lourdes jurisprudence sur le sujet).

    Par ailleurs, nos informations personnelles sont soumises à différentes régulations de la CNIL et de son équivalent européen.

    Tout ça pour dire qu’avoir son propre blog ou tenir des billets sur une plateforme mise à disposition (gratuit ou payant) ne change rien. Vos billets et votre profil vous appartiennent et le cas échéant vous êtes en mesure de les (faire) modifier et de les (faire) supprimer.

    >> « Ce que je regrette, dans la communauté des travestis, c’est que les discussions sont souvent axées autour de la transidentité »

    Au delà de l’intérêt d’avoir un journal, le blog est fait pour être lu. Ce qui implique d’avoir des lecteurs. Le bon sens et quelques études montrent que plus le blog est spécialisé sur un sujet et plus il sera lu car il devient une référence. A l’inverse, un blog qui aborde de multiples sujets intéresse peu de monde.

    Prenons un exemple (mon cas) : je suis travesti, je fais des placements en bourse et j’ai une passion pour la BD. Je vais donc ouvrir un blog et vous parler, au grès de mon humeur d’un de ces trois sujets. Sauf que ça intéresse qui ? des lecteurs qui sont travestis, fanas de BD et font des placement en bourse …

    Je que je préconise plutôt est d’ouvrir un blog différent pour chacune de vos trois passions. Ce qui n’empêche pas de faire quelques clin d’œils de l’un à l’autre. Par exemple, tu pourrais ouvrir un blog sur les jeux vidéos …

    Après si le blog c’est juste pour raconter sa vie, effectivement c’est différent mais ça intéresse assez peu de monde. Le mur Facebook est beaucoup plus indiqué. Ce qui fait la transition avec le point suivant.

    >>  » Il n’y a rien de tel pour vous enrichir et vous épanouir qu’un blog, puisqu’il vous permet de rencontrer d’autres personnes »

    L’enrichissement, l’épanouissement et les rencontres, c’est quand même dans la vraie vie que ça se passe. dehors, loin de l’écran. et c’est moi qui dis ça alors que je suis le nez collé dessus ;).

    des sorties/activités thématiques (un passionné de jeux organisera une lan party …), des rencontres de passionnés (brunch, repas, …), … une vie sociale riche se construit avec du contact physique, pas derrière son écran.

    La suite au commentaire suivant.

  2. Spécifiquement sur le chapitre « Sois belle et tais-toi »,

    >> Le plus important est surtout de briser cette hideuse forme de silence qui persiste à écraser la communauté des travestis.

    Sur le net il n’y a pas de silence et les travestiEs peuvent très largement s’exprimer et ils le font. Ils ont des espaces de liberté important sur différentes plateformes à commencer par Yagg et ils peuvent toujours ouvrir un blog personnel. et ils le font.

    Je pense surtout qu’ouvrir et surtout tenir un blog demande quelques compétences notamment en écriture. Tout simplement.

    Combien y a-t-il de blogs sur les BD ? est-ce une hideuse forme de silence qui écrase l’amateur de spirou ? 😉

    Pour dire donc que quelque soit le sujet, le nombre de blogs actifs est assez faible car au delà de la passion ou de l’intérêt que l’on porte au sujet, il faut se sentir capable et être capable de l’alimenter en billet.

    >> Nous sommes nombreux et nombreuses à publier des photos de nous-même, ce qui est compréhensible puisque notre passe-temps favori est avant toute chose consacré à l’apparence.

    Ca tombe bien, je viens de publier un billet à ce sujet :). cf http://www.txy.fr/blog/2012/10/18/la-travestie-et-le-rituel-des-photos/

    et justement pour certaines d’entre nous, notre passe temps favori n’est pas/plus consacré à l’apparence mais à l’épanouissement.

    >> j’aimerais que les travestis s’expriment plus. Je ne parle pas de militantisme mais tout simplement, de lire leurs envies, leurs expériences, leurs points de vue sur tout un tas de chose.

    Ils le font mais sans tomber dans le voyeurisme, ce sont des échanges qui ont lieu dans le monde réel, avec des amies, … autour d’un verre, …

    >> C’est à mon avis en sortant de ce silence que nous arriverons à faire connaître nos motivations et à expliquer que nous sommes, pour la majorité d’entre nous (ou presque), des êtres humains comme les autres, tout simplement.

    Un blog personnel n’intéresse personne (sauf les quelques copains) et FB est mieux indiqués, un blog sur la BD intéresse les passionnés de BD et un blog sur le travestissement intéresse les travestis.

    Pour dire que ce n’est pas en ouvrant un blog, cent blog ou mille blog sur le travestissement que le reste de la population va s’intéresser à nous ou changer sa perception sur nous.

    C’est plutôt en sortant dehors avec des interactions sociales réelles et fortes, en interagissant avec le quidam moyen que nous ferons connaitre nos motivations et montrerons que nous sommes comme les autres.

    Exprimez-vous ! oui ! mais dehors et lâchez votre clavier 🙂 !

    • Certes mais l’article est l’épanouissement par un blog. Il y aura une série d’articles autour de l’épanouissement, dont la photographie, les sorties, etc. Je voulais juste écrire à quel point il est épanouissant de monter un blog, en aucun cas je n’ai écrit que c’était beaucoup plus puissant que sortir. Ceci dit, je persiste : ce blog est consacré à l’apparence, sinon je ne me serais pas attaqué au projet interminable de monter un guide du travestissement… 😉

  3. Dernier petit commentaire sur ce vaste sujet …

    Ce que je déplore personnellement c’est le manque d’esprit critique sur les blogs de travestiEs.

    En dehors de « continue », « que t’es belle », « bel article », « ça donne envie », etc etc … les commentaires sont d’une pauvreté affligeantes à comparer aux débats animés que l’on peut lire sur tous les autres sujets de la société.

    Je côtoie un blog sur la formule 1 (autre passion), quel bonheur que de lire les échanges entre spécialistes dans les commentaires ! on en apprends plus dans ces discussions sur l’aérodynamique, les pneus, … que dans le billet original qui n’a servi en quelque sorte qu’à « allumer » la mèche en suscitant débats, arguments, visions, …

    Pour dire juste, un blog ça peut enrichir, si ça commente …

    • C’est pourquoi je parle de silence. Beaucoup « like, » que ce soit sur YouTube, Facebook et compagnie, mais je suis scié de voir le ratio visites/commentaires. Il existe encore une forme de tabou et le nombre de personnes qui ne s’expriment pas car ils ou elles n’ont pas d’adresse spéciale « trav, » c’est hallucinant. Des nombreux blogs que j’ai mis en ligne, c’est de très loin le plus visité… Mais aussi celui qui « récolte » le moins de commentaires.

  4. Julie, en lisant tes commentaires je vois la vision du travesti(e) supérieur(e) et son code de bonne conduite :
    – Si tu sors pas t’es rien
    – Si tu prend des photos dans ton salon c’est pour tes besoins sexuels, les véritables se prennent au Louvre
    – C’est grâce à mon énorme réseau de transgenre que je m’épanouie
    etc…
    Et de quoi on parlé dans le précédent billet d’Emilie, du clivage, je pense qu’on est en plein dedans.

    • je n’ai jamais dit que si tu ne sors pas tu n’es rien. je dis juste que le blog peut être un des moyens de se mettre en relation mais que pour de réelles relations sociales il faut rencontrer les gens. grosse nuance. et d’ailleurs ce n’est pas un sujet de travesti, c’est un sujet plus général de rapports humains.

      concernant les photos, chacun fait ce qu’il veut et ou il veut. Mais comme Emilie mentionne que les travestis se prennent en photo pour l’apparence, je fais justement remarquer que ce n’est pas le cas de toutes les travesties. Quant à l’article que j’ai mis en référence qui parle de ce rituel photo, les commentaires sont bienvenus mais sous l’article lui-même. ça sera plus simple d’engager un débat pour voir en quoi il serait clivant :).

      La remarque sur l’énorme réseau transgenre, j’ai pas compris. je n’en parle à aucun moment.

      Je dis juste – et c’est un avis personnel – que pour promouvoir notre « style de » vie, il est préférable d’aller à la rencontre des gens plutôt que d’attendre d’hypothétiques lecteur ne connaissant rien au sujet (c’est vrai, il peut tomber dessus par hasard). La aussi ce n’est pas un sujet propre au travesti mais assez général quelque soit le sujet que l’on veut promouvoir.

      Kissss.

      Kisss.

      • Le hic c’est que parle de ta situation et de ta vision du travestissement, la volonté de vivre une partie de ta vie au féminin. On n’est pas tous comme ça. Tu le dis toi-même pendant 25 ans avec ton travestissement compulsif, c’est oublié d’où tu viens, qu’il t’a fallu du temps ?

        Je sais pour avoir fait quelques sorties, que c’est quelque chose de génial quand tu es bien accompagné, mais s’il te plaît, ne rabaissons pas les gens qui ne le veulent pas ou ne le peuvent pas, en disant que c’est la seule forme d’épanouissement.

        Ensuite créer un blog c’est une des bases pour nouer des liens sur le net pour ensuite les rencontrer en vrai (ce que je fais), chose que tu dois également vivre souvent avec ton site .

        Mais qui suis-je ? Moi qui ne prends pratiquement que des photos dans mon salon, je suis selon ta définition quelqu’un qui a besoin d’extérioriser ses pulsions sexuelles refoulées… les bas m’en tombe … Je n’ai jamais pensé une seconde à quelque chose de sexuel avec mes photos, bon sang, les filles sont tellement plus belles que moi, je n’ai pas besoin de ça !
        De voir ça, je suis vraiment déçue et blessée par quelqu’un dont le site a pour slogan « Libre d’être soi ».
        Pfff, moi qui n’aime pas ce genre de discussions, me voilà servie 😉

    • Je te le confirme Nina dans leurs globalités, les TG sont insupportables. Elles savent tout sur tout, se permettent des critiques extrêmement virulentes si l’on ne partage pas leurs convictions de plus elles ne supportent pas la critique.

      Personnellement cela ne me gêne pas d’être critiqué à condition que le débat ne soit pas stérile. Y en a marre de ces personnes qui ont décidé de parler au nom de tous. Lorsque je reçois des leçons de morale à propos de ma ré assignation par des personnes qui n’y connaissent rien, ça me fait doucement rigoler. Les professionnelles de santé que je fréquente me l’on également confirmé.

      • Colombine,

        Tu provoques avec un texte transphobe ( cf http://colombine-d.overblog.com/dysphorie-de-genre-ma-vision-mon-analyse ) et des références totalement dépassées alors que l’Existrans vient de montrer une communauté dans une dynamique d’unité entre travestiEs, transgenres et transsexuelLEs.

        Puis tu donnes des leçons de démocratie … et tu es bien la seule qui parle d’elle même au nom de tous les autres. et en critiquant ce que nous serions. l’arroseur arrosé ?

        Je cite « Le Transgenre : C’est la catégorie qui me dérange le plus… Égocentrique, narcissique, Phénomène de mode… c’est un peu tout cela la vrai définition d’un transgenre. À la différence du transsexuelle qui cherche simplement à devenir une femme, le transgenre ne s’intéresse qu’à l’apparence, aux fringues, aux maquillages et à se photographier partout où il va ».

        Je ne sais même pas comment tu peux avoir le toupé de te pointer ici et de venir nous parler d’un soit disant comportement insupportable des transgenres.

        Nina, si tu cherches quelqu’un qui clive vraiment, voilà en la personne de Colombine l’exemple typique et heureusement en voie de disparition d’une crasse intolérance.

        Sinon la guêpière que tu portes sur ton blog Colombine, c’est pas une guêpière de trav, c’est une guêpière de luxe, non ?! et le thème de ton blog, c’est pas « Mode et tendances : mon blog mode, maquillage », tout dans l’apparence ? ah oui mais toi tu es une vraie de vraie labellisée par les professionnels de santé – sic.

        Tient faut que j’essaye ! une blonde givrée en guêpière montée sur des Carmen Steffens, ça doit être la classe quand même :).

        Bon tu ne m’en voudras pas. Car je suis une travestie et dans ta classification, je suis sincère et je ne milite pas pour n’importe quoi. Ouf.

        La preuve en image : http://www.txy.fr/wp-content/uploads/2012/10/400331_2586150629566_1652990037_n.jpg

        si tu me cherches, suis patronne dans la vie et je suis juste derrière le drapeau de la CGT :). c’est quand même une belle preuve d’unité, non ??

        Allez bonne nuit 🙂 !

  5. Emilie, ton article respire la liberté et est plein de bon conseils, même si je ne suis pas travestie, ça me donne envie d’en tenir un à jour, sur la cuisine ou le make up. Mais je déplore le fait que chaque phrase soit reprise en commentaire pour être tordue. Et la personne qui le fait ne cherche qu’à te contredire, sans vraiment participer à un échange, et ramène tout à sa propre personne. D’ailleurs, je plains les gens qui doivent le lire sur n’importe quel sujet.
    Bref, le mieux serait de l’ignorer et, oh, comme je rêve qu’il t’ignore aussi.
    En tout cas, j’attends avec impatience la suite du guide du travestisme ! ♡ Bises

    • Pour miss Anonyme,

      les commentaires sont faits pour commenter du moment qu’ils sont argumentés, courtois et respectueux. ce que j’essaye de faire avec précision et exemples.

      Si émilie ne veut pas de contradictions sur son blog, elle peut modérer les commentaires, fermer les commentaires, etc etc.

      Je donne des infos factuelles (droit d’auteur) et des avis personnels (ça serait quand même un comble que je ne puisse pas le faire, l’article utilisant assez largement le ‘je’).

      Et je préfère donner mon avis sur l’article directement sur la zone commentaire (c’est fait pour ça) que d’écrire un article ailleurs qui pour le coup serait certainement perçu / taxé comme un très mauvais échange.

      PS: moi c’est « elle ». donc « la lire ». un petit détail auquel je tiens beaucoup.

      Kisss.

  6. Bonjour,

    je consulte ce blog avec attention à chaque fois que je le peux…
    Il m’arrive rarement de commenter les sujets des différents blogs que je consulte.

    Tout simplement parce que je pense qu’on doit en distiller ce qui nous intéressent, dans les différents sujet et je respecte scrupuleusement la liberté de penser de chacun des auteurs.

    Je trouve dommage de lire des commentaires, ou le but et d’argumenter sur qui a le plus raison. Je pense que chacun voit midi à sa porte et que c’est mieux ainsi ?

    Je trouve les propos de Julie relativement de mauvais goût… J’ai l’impression qu’elle cherche à dicter et à formater une ligne de conduite sur ce qu’est un bon travesti… Comme si c’était telle ou telle façon de faire qui était un standard ou la meilleur.

    Je crois qu’avant tout, on est tous humains et qu’on cultive chacun un esprit diffèrent… Sinon on serait tous de gauche ou de droite… ou tout le monde penserait de la même manière ?

    Honnêtement dans les propos de Julie, j’y vois plus de jalousie, comme si Emilie essayée d’ébranlé son petit monde… Alors qu’elle essaye tout simplement de faire sa passion à travers ce blog, sans marcher sur les plates bandes des autres.

    Bref, je suis affligé de lire des commentaires aussi basique et de voir que la seule chose que tu as su faire,c’est de mettre un lien vers ton propre blog, pour encore une fois dire que ta vision des choses était la meilleur.

    Pour la peine je n’irais plus sur txy.fr te lire et je boycotte définitivement tes idées de pensées que je trouve extrémiste ma chère Julie.

    Sinon félicitation pour cet article à l’auteur et pour son blog en général que je trouve géniale.

    Ne changez rien.

    Un / Une fidèle lecteur / lectrice anonyme.

  7. Excuse moi,

    mais entre penser un peu différemment et passer au crible chaque phrase du billet d’emilie, il y a un monde… Je ne trouve pas qu’il s’agisse d’un comportement normal…

    Je te boycotte, car je n’ai pas envie d’être formaté à des idées arrêtés… J’ai pas envie de rentrer dans « ton moule » de ce que doit être un travesti… Pour moi tu es trop extrémiste sur ta façon de penser, ne laissant pas place à aucune discussion.

    Anonyme

    • c’est ton avis / ta perception, elle est tout à fait honorable même si je trouve regrettable que tu puisses penser cela – surtout lorsque l’on prends un peu le temps de me connaitre.

      Sans compter que je trouve « petit » de se cacher derrière l’anonymat … plus rien ne m’étonne et tu ne fais que confirmer par ta lâcheté certaines remarques que j’ai pu faire.

      Kisss.

  8. Je ne vois pas en quoi c’est lâche d’être anonyme… D’ailleurs toi même, tu es caché derrière un pseudonyme…

    La seule chose que je trouve regrettable, c’est que des gens comme Emilie font un formidable travail d’ouverture d’esprit… Quand a toi, tu fais exactement tout le contraire.

    Si c’est pour flatter ton ego que tu cherches à avoir réponse à tout, ben je te souhaite bien du plaisir, mais je ne suis pas partisan d’un tel état d’esprit et ça me donne encore moins envie de te lire et de te connaitre.

  9. Je trouve que vous êtes vache avec Julie ! je pense que l’épanouissement est propre a une personne et se trouve a l’intérieur de soi donc différent pour chaque cas, Mais on ne s’épanouit pas parce qu’on tiens un site ou un blog ! il faudrait utiliser un autre mot pour le définir sinon, un mot comme ‘jubiler’ !
    Par exemple pour moi la forme d’épanouissement que je pourrai éprouver se situerai quand une personne évolue avec ce qu’elle a pu apprendre venant de moi ! Moi ca me fait plaisir d’aider une personne qui rame dans sa vie de T.
    Je pense une fois de plus a l’orgueil, sorte d’autosatisfaction, et de montrer que l’on est capable de… mais capable de quoi en fait ? ou est l’idée de base pour laquelle vous avez travaillée sur vos blog! un partage faussée par vos idéos ! une communication fermée ! des congratulations nocives! des sujets des billet comportant tous au moins une fois le mot « moi « ! enfin je pense avoir bien détaillée la différence entre un site et un blog! voila

    je vais detaillée ce que j’aie lue !

    Nina
    « Tu le dis toi-même pendant 25 ans avec ton travestissement compulsif, c’est oublié d’où tu viens, qu’il t’a fallu du temps ? »
    Pour dire se genre de chose il faut savoir d’où on vient soit même ,entre paranthese vous venez du même endroit ca commence par un T sa fini par un S je dis pas le nom car sinon vous allez m’allumer!

    « ne rabaissons pas les gens qui ne le veulent pas ou ne le peuvent pas, en disant que c’est la seule forme d’épanouissement. »
    C’est pas le fait de sortir qui est épanouissant c’est les années de progression gagnée sur le fait de sortir qui est gratifiant.

    « Je n’ai jamais pensé une seconde à quelque chose de sexuel avec mes photos  »
    je pense pas que tu es portée sex, nina, je le sais que non, tu es clean. Mais une explication sur la tenue d’infirmière s’impose tout de même

     » je suis vraiment déçue et blessée par quelqu’un dont le site a pour slogan « Libre d’être soi ». »
    La bah j’avoue aussi que le slogan est mal choisi !

    MissUDecay
    « En tout cas, j’attends avec impatience la suite du guide du travestisme ! ♡ Bises »
    Selon Emilie ! ta oublié de dire ! Ce guide n’est pas généralisé a tout T !c’est pas mon avis c’est le votre! pas de classe unique, de la diversité! etc..

    Anonyme

    « je respecte scrupuleusement la liberté de penser de chacun des auteurs. »
    La tu respecte

    « pour encore une fois dire que ta vision des choses était la meilleur. »
    La tu respecte pas! c’est sa liberté de penser que sa vision est meilleure! tu aurais du respecter ! c’est comme parler en anonyme c’est pas respectueux envers les gens a qui tu t’adresse!

    « La seule chose que je trouve regrettable, c’est que des gens comme Emilie font un formidable travail d’ouverture d’esprit… Quand a toi, tu fais exactement tout le contraire. »
    Heu !! Et toi tu fais quoi?

    Mnt je vais défendre Julie ! je pense qu’elle a fait beaucoup de choses en a peine 6 mois, elle a permis a des gens de sortir, elle a partagée, des gens on appris, je crois qu’elle mérite plus de respect que ça, plutôt qu’elle se prenne des insulte par des sousmerde comme anonyme qui a surement des toiles d’araignées sous les bras et qui la ramène. Julie n’a pas l’esprit d’élitisme comme vous le croyées, suffit de croiser les gens qui se trouve sur le chat de txy.fr pour le savoir ! TGirls.fr par contre oui c’est de l’élitisme c’est vrai car c’est le concept qui veux cela !
    Je sais que la guerre des clans fait rage chez les T j’aie été même la première personne touchée par le virus ! mais le temps que vous perdez a vous quereller, vous le perdez pour autre chose ! il y a plein de T dépressives, mal dans leurs peaux qui ont besoin d’aide! il serai plus important et judicieux de dépenser votre savoir, a les aider, les conseiller , les guider, dans le droit chemin qui est celui du « Nosex » avant quelles se perde dans la prostitution ou dans des états suicidaire! il y a vraiment plus grave , et de quoi faire, si on sait ou regarder et des fois il y a même pas besoin d’aller regarder bien loin!

    Voila ! c’était la bonne parole du jours!

    xoxo

    • Yosh,
      Clairement, mon but n’était pas de « défoncer » Julie, ni de déclencher une scission, c’est surtout que j’ai été surpris de lire son article qui portait un jugement de valeur sur ce que je fais. Après voilà on c’est expliqué ici, pour moi c’est clos, il est plus difficile de peser ses mots, d’être diplomate dans un article d’humeur, ou des commentaires à chaud que sur un article beauté. Chose qui peut prêter à interprétations, puis rapidement polémique et donc je suis passé à autre chose et je n’ai aucune rancœurs envers Julie.
      Et donc à l’inverse pour moi, si j’ai blesser quelqu’un dans mes propos (le fameux poids des mots), je m’en excuse.

      Je reviens juste sur une précision « Mais une explication sur la tenue d’infirmière s’impose tout de même ». Sincèrement je ne me justifierai jamais sur le choix d’une tenue. C’est le pourquoi je me travesti actuellement, le fait de m’amuser à endosser des tenues décalées (french maid, bunny, fée, etc..), sexy (lingerie, maillot de bain, robe sexy …) ou un maximum de style et tenues, c’est du théâtre, des défis, comme j’aimerais bientôt me lancer dans le cosplay. Au final, on peut dire que « je joue à la fille », mais il n’est pas dit que plus tard j’évolue (comme un Pokemon 😉 ) vers le pourquoi vous vous travestissez. Alors qu’on ne me juge pas trop vite 🙂

      C’est sympa, avec tout ça, je vais bientôt payer l’apéro 🙂

      Bonne journée à tous.

      • C’est toute la difficulté de l’écrit … Et me conforte dans ma décision de ne plus intervenir sur le fond dans les blogs sérieux.

        Pour clore l’incomprehension, Je faisais référence à celles dans leur salle de bain avec des photos à faire rougir un étalon … Sans parler de ce que l’on croise parfois dans nos demandes d’inscription (Astriddd doit avoir encore en tête cette photo récente de travesti avec du pipi, du caca et du sang … Ça ne s’invente pas 🙁 … Et explique aussi certain de nos propos parfois un peu rude).

        Nina, Tes photos dans différentes tenues et différentes situations n’étaient nullement visées par mes propos. J’ai croisé une Cosplay pendant la marche de l’existrans. Magnifique ! Je vais faire un billet sur elle d’ailleurs :).

        @+

        • Je crois que je vais faire la même chose et m’abstenir de débat. Est-ce que les discutions transgenre sont à ranger au même titre que celles sur la politique, ou la religion par exemple ? Je me le demande, car on tombe vite et sans forcement le vouloir sur des jugements de valeur, de mode vie, de pensée, etc… des choses tellement personnel et difficilement débattable sans avoir le recul (l’expérience ?) nécessaire.
          Bref, je crois que je suis trop Newbie et sanguin pour ce genre d’exercice.

  10. Je tiens à signaler que : Anonymous Cowarde @ Carmen Steffens Dot Com n’est pas moi…

    Et je m’excuse au près de Julie si mes propos à chaux on pu la blesser… J’ai surement mal interprété ça façon de commenter les choses.

    A bientôt.

    • Cet email dysfonctionnel est un double auto clin d’œil multidimensionnel. j’ai longuement hésité avec blonde@givrée.xxx

      pour l’apéro, on s’organise comment ? pour les parisiennes, vous êtes invités à l’apéro du 24 novembre qui devrait s’organiser à La Mutinerie … stay tuned 😉 !

      à pluche.

  11. Emilie…. ton blog est «  »une maison bleue » »… j’y suis bien, je peux y être moi même, et à ce titre t’en être reconnaissante. Tu partages avec nous des moments privilégiés…. alors les questions réglementaires sont le cadet de mes soucis. je dirais même plus ! ! ! Cet endroit est un formidable lieu de rencontre, un briseur de solitude…tu as tout à fait raison à ce sujet…. mais si il en est ainsi c’est aussi grâce a ta personalité. Quelque part une intervenante parlait de ton orgeuil …. non tu es rayonnante …. et ton blog te ressemble… ne change rien…. enfi si…. continue ! ! !

  12. […] Mais ce n’est pas tout, on nage en plein abysse de la créativité ! Les années 2000, c’était bien, c’était riche, c’était la puissance du PHP et du CSS qui donnaient lieu à des pages perso puis à des blogs de grande qualité. La blogosphère était intéressante, passionnante, passionnée et tout le monde créait son petit univers avec ses petites mimines. Aujourd’hui, paf, cela se résume trop souvent à un profil Facebook, à un avatar bien senti et à une bannière de 851X315 pixels. Rien de plus ! Où sont passés les explorateurs du web, les créateurs de contenus, les découvertes heureuses et les abonnements aux newsletters ? J’en parlais dans un autre article : on n’est jamais mieux que chez soi ! […]

  13. Bonjour les filles,… (à part Julien d’Andromède !? 😉 )

    Il semble que le lien « S’épanouir en tenant un blog à jour » soit en doublon dans :
    1) Travestissement>>Coming-out>>S’épanouir en tenant un blog à jour
    2) Travestissement>>Comportement>>S’épanouir en tenant un blog à jour
    Bises

Répondre