Accueil Une Ce que le travestissement apporte de pire et de meilleur

Ce que le travestissement apporte de pire et de meilleur

Quand on se lance dans la « grande aventure » transgenre, on a toujours peur ce que nous réserve l’avenir et on a tendance, dans ces cas-là, à imaginer que le monde autour risque de s’écrouler, ce qui est assez humain, j’en conviens. Mais non, le travestissement n’apporte pas que calamité et désolation, croyez-le ! Sans plus attendre, je vous invite à découvrir ce que le travestissement m’a apporté de pire et de meilleur surtout. N’oubliez pas que ce podcast n’a aucune valeur scientifique et que tout cela dépendra, bien évidemment, de votre propre situation. Mais n’oubliez jamais que s’il y a de l’ombre, il y a aussi de la lumière !

Andromèdehttps://travesti.fr
Bonjour ! Je suis Andromède, l'auteure de ce site Internet. Je suis également la fondatrice du e-commerce Travesti.fr - La boutique des travestis.

18 commentaires

  1. Bravo Julien pour ce podcast. encore du très bon travail.
    Dans les points positifs que m’ a apporté mon travestissement je dirais la découverte de moi même et aussi la conscience d’ appartenir au genre opposé à ma naissance. Mais aussi la découverte de ce site et de ses membres. J’ ai aussi appris à être plus tolérante et moins discriminante envers les autres.
    Dans les points négatifs c ‘est bien sur, la discrimination que je subis en tant que personne transgenre. Le fait de ne plus être sereine quand je sors de chez moi et devenir parano. Une pression que je n’ avais pas avant.

    • C’est vrai, que comme toi, j’ai vraiment l’impression que ce qui a le plus changé c’est d’être devenu (beaucoup) plus tolérant. Avant, c’était inconscient mais j’avais quand même l’habitude de mettre des étiquettes sur tout le monde. Pouf, ça a disparu. C’est génial et ça rend beaucoup plus faciles les relations humaines, franchement !

  2. Bravo Julien pour cette vidéo pleine de justesse et de sagesse.

    je mettrais juste un bémol sur l’idée selon laquelle tout le monde se pose la question, si tout le monde se cherchais, ça serait bien.

    Ce que je retiens avant tout: après le tri fait autour de moi, les conversations sont devenues beaucoup plus profondes et sans faux semblant.

  3. Bravo pour cette vidéo : la part intime et intérieure du travestissement est parfois mise au second plan après les questions d’apparence, le maquillage, les fringues, le « passing », qui sont importantes mais on n’est pas seulement superficielles…! 😉
    Ce que le travestissement m’apporte quand je m’y consacre un peu, c’est de me sentir en paix avec moi-même, avec mes ressentis, mais aussi avec le monde, la nature. Je ne lutte plus, j’accepte, je suis apaisée, adoucie. Mon amie me trouve plus câline, plus positive, plus attentive, plus ouverte à elle que quand je suis un homme et que je fais le mec, plus en opposition, plus critique, moins tendre.
    Etre travesti, ou se travestir, c’est se mettre en situation d’être plus sensible : le principe féminin en soi doit nous rendre meilleure, plus sociable, plus en phase avec autrui.
    C’est un peu un lieu commun mais c’était l’occasion de le rappeler.

    • Je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas la principe féminin mais humain qui devrait rendre meilleur, sociable et en phase avec autrui. Être un homme ne dispense personne d’être quelqu’un de bon, il ne faut pas l’oublier.

  4. Vu mon « petit » physique, j’ai toujours voulu en faire des tonnes pour parraitre un « vrai » mec. Ce qui rétrospectivement était totalement ridicule.
    Le travestissement ne m’a pas seulement permis d’accepter cette importante part de féminité en moi, mais il m’a également montré qu’un homme peut être petit, timide et délicat et pourtant être totalement à l’aise. Et ce qui est marrant c’est que les gens perçoivent cette confiance en vous et que leur regard change.
    S’ils savaient d’où cela provient… 😉
    Ma façon de voir les femmes a également totalement changé. Disons que je me sens moins ignorant désormais.
    Merci Julien pour ton excellent podcast !

    • Oui, le regard sur les femmes change beaucoup, tu as raison de le dire. On se rend vraiment compte que la société leur en demande beaucoup trop… Et qu’on était peut-être aussi très dur avec les femmes, avant de se travestir.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Comment déterminer la morphologie de son visage ?

Ovale, carré, long : il n'est plutôt pas facile de déterminer la morphologie de son visage. L'information peut pourtant vous aider dans le choix d'une perruque. C'est pour cela que cet article a la vocation de vous aider à connaître la forme du vôtre avec une méthode facile, un simple mètre de couturière et un miroir. Alors, quelle est la morphologie de votre visage ?

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec Jaina

Dans cette interview des Rencontres d'un autre genre, Jaina explore les origines de son travestissement, son genre et sa couleur de cheveux qui ne répond à aucune étiquette.

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec la grande Julie

Dans cette interview des Rencontres d'un autre genre, nous avons interrogé la Grande Julie à propos de sa culpabilité de transgenre, la découverte de soi-même, la reconnaissance de son genre et les joies du coming out.

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec Emilie85

Cette interview des Rencontres d'un autre genre est consacrée à Emilie85 qui explique son parcours de transidentité, son goût pour la photographie et sa vie de couple.