Accueil Non classé La colline aux coquelicots

La colline aux coquelicots

Les contes de Terremer m’avaient laissé de marbre. Pourtant très joli, je ne suis jamais entré dans l’univers du film et j’ai eu beaucoup de mal à en comprendre l’histoire. En même temps, je n’avais pas lu les cycles du même nom. Mais peu importe, j’imaginais qu’il me serait dès lors difficile d’apprécier le travail de Gorō Miyazaki.

Et pourtant…

La colline aux coquelicots m’a enchanté. Adaptation d’un manga du même nom, il raconte les histoires de deux lycéens. Umi a un rituel : tous les matins, elle hisse le mât en souvenir de son père disparu à la guerre de Corée. Shun, rédacteur en chef du journal du lycée, s’engage contre la démolition du foyer des étudiants : “le Quartier Latin”.

On ne retrouve pas dans ce film la poésie fantastique d’Hayao Miyazaki mais une forme de naturalisme propre aux studios Ghibli (à l’image de Souvenirs goutte à goutte ou Je peux entendre l’océan). Malgré tout, on ne peut pas nier les relations avec l’œuvre du père tant cette Colline aux coquelicots s’ancre dans la tradition “maison” : héroïne orpheline et débrouillarde comme tout, histoire saupoudrée d’un message écologique…

Mais ce qui m’a le plus touché est cette forme de raffinement dans le graphisme et dans la mise en scène. Contemplatif comme jamais, La colline aux coquelicots dépeint un Japon industriel prêt à accueillir les Jeux Olympiques. Vous le savez peut-être : le coquelicot a comme particularité de pousser sur les champs de bataille. C’est un symbole qui convient parfaitement à cette œuvre qui décrit un Japon d’après-guerre.

C’est également une belle métaphore pour un film qui arrive peu après la bataille entre Gorō et son père. Réconciliés ou pas, les deux hommes ont réussi à collaborer sur un dessin animé simple mais profond, bon enfant mais touchant. Peut-être le vrai décollage du successeur d’Hayao ?

Avatar
Andromèdehttps://travesti.fr
Bonjour ! Je suis Andromède, l'auteure de ce site Internet. Je suis également la fondatrice du e-commerce Travesti.fr - La boutique des travestis.

5 commentaires

  1. Pas de fantastique dans ce Ghibli, mais une histoire touchante parsemé de moments tragiques, de la volonté à se battre afin de préserver de belles valeurs et enfin l’humour si atypique de ce superbe studio. A voir absolument !!!

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Comment déterminer la morphologie de son visage ?

Ovale, carré, long : il n'est plutôt pas facile de déterminer la morphologie de son visage. L'information peut pourtant vous aider dans le choix d'une perruque. C'est pour cela que cet article a la vocation de vous aider à connaître la forme du vôtre avec une méthode facile, un simple mètre de couturière et un miroir. Alors, quelle est la morphologie de votre visage ?

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec Jaina

Dans cette interview des Rencontres d'un autre genre, Jaina explore les origines de son travestissement, son genre et sa couleur de cheveux qui ne répond à aucune étiquette.

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec la grande Julie

Dans cette interview des Rencontres d'un autre genre, nous avons interrogé la Grande Julie à propos de sa culpabilité de transgenre, la découverte de soi-même, la reconnaissance de son genre et les joies du coming out.

Les rencontres d’un autre genre : entretien avec Emilie85

Cette interview des Rencontres d'un autre genre est consacrée à Emilie85 qui explique son parcours de transidentité, son goût pour la photographie et sa vie de couple.