En tant que transgenre, il est parfois difficile de rencontrer des gens qui nous comprennent et nous ressemblent. La solitude n’est cela dit pas une fatalité, il existe des réseaux qui nous aident à exister “socialement”. Le Club Hermione en fait parti ! En Charente-Maritime, ce groupe d’amies s’est justement constitué pour lutter contre l’isolement, favorisant en plus la visibilité des travestis. Si vous êtes encore “débutante”, ces dames pourraient vous initier au plaisir de sortir et vivre en femme…

Découvrez le Club Hermione à Rochefort

Bonjour à toutes et merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Tout d’abord et concrètement, pourriez-vous nous expliquer ce qu’est le Club Hermione ?

Le Club Hermione est un groupe de filles résidant dans la même région qui se retrouvent régulièrement. Nos promenades nous amenant souvent a proximité de l’Hermione à Rochefort.

Nous avons fondé un club symbolique et lui avons donné le nom de la belle frégate.

Le principe est de saisir les libertés des unes et des autres pour nous retrouver, profiter et partager notre féminité.

Club Hermione

Pourriez-vous présenter les membres du Club ?

  • Marion : la régionale du club, résidant à proximité de Rochefort. La rencontre avec les copines m’a permis de m’affirmer dans ma féminité, de la vivre pleinement avec elles chaque fois comme une parenthèse enchantée.
  • Dominique : depuis nos premières rencontres au restaurant, je vis un rêve au féminin avec mes copines. J’avoue que chaque fois que je sens en moi que je vais me réveiller, je fais appel au Club afin de recevoir la dose d’oxygène qui va me permettre de repartir de plus belle. En un mot, le Club Hermione est une mine d’enrichissement pour toutes, sans aucune contrainte. Il y en a toujours une qui est là pour apporter à l’autre un compliment, une aide, un soutien. Nous sommes solidaires dans la découverte de la féminité de chacune. Je n’ai qu’un espoir : que le rêve dure toujours et que le Club progresse en accueillant de nouvelles déesses.
  • Beatrice : la bourgeoise coquette terriblement conformiste (et j’assume) de la bande. J’adore nos rencontres pour la complicité qui s’ est installé entre nous mais aussi la franchise et la sincérité dont nous somme capables entre nous, c’est une des vertus du club et elle a nous toutes permises de progresser.
  • Et notre petite dernière, Caroline de « Ségoland » (rires) : j’ai découvert l’existence du Club sur XXY.fr. Je ne sortais que très peu, toujours en cachette et nuitamment dans les rues désertes. Lorsque j’ai contacté Béa via le forum, elle m’a tout de suite proposé de venir les rejoindre en plein jour pour un déjeuner au restaurant quelques jours plus tard, bref : de faire le grand saut ! J’avoue que ça me tentait tellement que j’ai bousculé mon planning de travail au dernier moment afin de pouvoir me rendre disponible au moins quelques heures (merci à ma collègue sympa qui a accepté de me remplacer au pied levé, si elle savait pourquoi).

Il faut y ajouter Isabelle et Aurore qui sont plus “rares”.

Le Club est-il ouvert à toutes ?

Oui, bien sûr. Nous invitons régulièrement des filles de la région ou même plus éloignées qui ont envie de sortir du frustrant chez soi ou ont besoin de conseils. En effet, c’est une des vocations du club que d’accompagner celles qui voudraient tourner la poignée de la porte, d’être confrontées aux regards de façon plus sereine. Car même dans un environnement agréable, il n’est pas toujours facile de faire seule le premier pas.

Quand l’une ou l’autre découvre une nouvelle voisine, elle lui signale l’existence du Club. Ensuite nous fonctionnons par cooptation. Il peut arriver que nous ne renouvelions pas l’expérience quand l’invitée n’a pas un comportement adapté, mais c’est vraiment très rare et c’est une décision collégiale.

Nous accueillons aussi les filles de passage dans la région qui voudraient faire une promenade entre copines et faire notre connaissance.

Avez-vous déjà envisagé d’exporter le Club Hermione dans d’autres régions ?

Nous ne l’avons pas envisagé mais serions ravies que d’autres groupes puissent se constituer ainsi, avec les mêmes objectifs et les mêmes principes, et alors ensuite nous pourrions adopter le principe des jumelages (note de Julien : avis aux filles des quatre coins de la France, vous savez ce qu’il vous reste à faire).

Nous invitons toutes les filles à le faire régionalement pour briser leur isolement.

Club Hermione

Quels sont les meilleurs moments que chacune y ait passé ?

  • Béatrice : il y en a beaucoup, chaque rencontre est un moment d’échange enrichissant et intéressant, retrouver des amies invitées ou accueillir des « débutantes » aussi, leur bonheur fait plaisir à voir.
  • Marion : le meilleur moment est toujours pour moi celui de la première rencontre, mais les suivantes l’enrichissent.
  • Caroline : la première fois, bien sûr, qui mêle allègrement stress et excitation. Puis les fois suivantes aussi où l’on prend de l’assurance, où on se rend compte que finalement on n’est ni dévisagée, ni montrée du doigt, et puis le moment de grâce, celui où une vendeuse vous dit : « bonjour mesdames » quand on passe le seuil d’un magasin (note du Club : le club organise aussi des sorties shopping).
  • Dominique : l’instant présent est toujours le meilleur moment ; mais chaque rencontre est différente ne serait-ce que par le lieu où elle se déroule, par ses participantes, par le soleil qui brille en nous chaque fois que l’on peut se regarder en face dans un miroir et se dire : cette femme c’est moi, et rejeter si possible à jamais l’autre (ce mec déguisé) que l’on ne veut plus voir.

Selon vous, existe-t-il d’autres moyens pour aider la visibilité « T » à se développer ?

Oui, bien sûr. Sortir c’est donner une visibilité concrète à notre particularité – montrer que nous sommes des personnes “normales”, que notre choix n’est en rien provocateur. Mais les forums, les sites contribuent aussi à briser la solitude de chacune.

Heureusement qu’il y a de sites transidentitaires ; sans eux, nous ne nous serions sans doute jamais rencontrées. Ils ont leur rôle, mais celui du Club est différent : on n’est plus un adhérent avec un numéro, mais une amie avec un prénom. Et de ce fait le contact est moins impersonnel et plus facile.

Pour d’éventuelles lectrices qui aimeraient vous rejoindre, comment vous contacter ?

Si vous résidez en région Centre, Poitou-Charentes, Limousin, Vendée ou Aquitaine et que vous fréquentez un espace dédié à notre particularité, il est fort probable que vous ayez déjà reçu une invitation (rires).

Si vous passez dans notre région, nous serons très heureuses de vous accueillir pour vous faire découvrir notre belle région et partager de belles complicités.

Et donc, pour nous contacter une adresse :

clubhermione@gmail.com

À vous de jouer !

Merci à toute l’équipe du Club Hermione d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Ces actions sont rares et il est aussi important de remercier ces dames pour leur engagement, pour l’aide qu’elles apportent aux “nouvelles” et à ce qu’elles apportent de très positif à la “visibilité trans”.

Maintenant, il n’appartient qu’aux lectrices de tenter l’aventure !

Peace.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

12 commentaires

  1. Très bel article sur ce club sympathique. Les prochaines réunions se feront surement sans l’ Hermione car la frégate va prendre le large d’ ici peu pour un long voyage de presque 2 mois….

  2. Mais Angoulême c’est le Poitou Charentes, il ne tient qu’à toi de nous contacter sur l’adresse mail du club (cf article) si tu es intéressée par une sortie.
    Nous n’allons pas à la pêche aux candidates mais nous accueillons toutes les intéressées

  3. Quel plaisir de voir ces dames se prendre en main ! ( sans jeux de mot !). La sortie de jour est un cap qui parait pour toutes, infranchissable mais revenir en femme dans une réalité ‘normale’ ( shopping, restaus, musées) avec tous les émotions qui vont avec ( rires, curiosité, échanges verbaux, confidences, découvertes…)..bref, tout cela relève du rêve de nombreux travestis…tout simplement . Bravo Mesdames, continuez !

    • Honnêtement ça se fait naturellement. il faut juste quelqu’un pour amorcer le mouvement, proposer une date en pratique et puis ensuite chacune peut ou pas se libérer. La visibilité des rencontres sur xxy est également un point important (c’est grâce à la rubrique ”sorties” du forum que j’ai découvert le Club Hermione et pu enfin sortir en plein jour car accompagnée c’est beaucoup moins angoissant j’avoue) l’entraide- qui est le leitmotiv du Club Hermione- a été primordiale et est fondamentale.
      Après il y a l’affinité entre les gens qui a fait que ça marche chez nous, car le simple fait d’aimer porter des robes et des talons n’est pas forcément suffisant pour avoir envie de se revoir une fois le premier contact établi!!

  4. bonjour
    je suis un homme qui aime vivre en femme a la maison, mais je suis seul et j’aimerais rencontrer des copines pour dial et sortie ensemble, ne plus etre seule.

  5. bonjour

    j’aimerais venir vous voir pour un premier contacte, ou rencontrer une personne du club pour une première expérience pour une sortie en femme, que je n’ose pas faire encore, j’aime le faire uniquement a la maison, mais le fait d’être en femme avec d’autre personne comme moi, cela m’encouragerais un peu a sauté le pas.
    Merci de me répondre, et a bientôt

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.